Site Web du Ministere de NAOMIE

NAOMIE BETHEL

A MAIN FORTE ET A BRAS ETENDU !

 

 

Mardi 16 Septembre 2008.

Par Naomie. 

 

 

 

 

Deutéronome 4/34 - Ou Dieu a-t-il essayé de venir prendre pour lui une nation du milieu d'une nation, par des épreuves, par des signes, et par des prodiges, et par la guerre, et à main forte, et à bras étendu, et par de grandes terreurs, selon tout ce que l'Eternel, votre Dieu, a fait pour vous en Egypte, sous tes yeux?

 

 

 

Ce jour est un jour spécial pour moi. Voilà deux ans que le Seigneur me mit à l’écart afin de me briser, de me modeler et me former selon sa volonté pour son service.

Mais c’est aussi le jour ou devant Lui, j’ai reçu la confirmation de sa pensée concernant les évènements que nous vivons dans les sphères de la haute finance, avec les répercussions que nous connaissons et celles que nous ignorons encore.

 

La révélation ci-dessous donnée m’a laissée perplexe, et dans mon cœur, il me semblait bien qu’il faille attendre avant de la mettre par écrit.

Elle me fut donnée le Samedi 6 Septembre à 16h30.

 

Tout d’abord, je reçus l’assurance de l’amour de Dieu pour moi au travers de Jérémie 31/3, et surtout mon rétablissement, selon sa volonté.

Puis, c’est en continuant par la lecture du livre de Daniel, chapitre 4, la déchéance du roi orgueilleux Nébucadnetsar, sa déchéance et son rétablissement spectaculaire que je compris ce que Yéshua m’expliquait.

 

Mon âme en cet instant s’est troublée je peux vous le dire, surtout avec ce que j’ai vu et entendu les jours d’après.

 

 

 

Donc, tel que je l’ai reçu, voici :

 

« Un grand de ce monde, ayant une très forte personnalité, demeurant dans un pays riche. Il pourvoit aux besoins de beaucoup.

Pourtant, sa suffisance, son orgueil va le faire tomber à terre.

Il va perdre « son trône » et tous le croiront « fini ».

Il va être mis au rang des « nécessiteux » (ce mot est étrange n’est-ce pas ?) et il devra vivre « chichement, comme dans un exil. Toutefois, il ne quittera pas son pays.

 

Pendant ce temps, il va découvrir Dieu !

Il va apprendre qu’il ne dépend pas de lui d’être ou ne pas être, vivre ou mourir.

Il va apprendre le « secret » de sa vie !

Il va connaître que le  « secret » de sa vie est la vie donnée par le Créateur.

Alors, il va rentrer en lui-même et se repentir de sa vie passée à vouloir paraître au sommet comme le plus grand.

Il va enfin connaître que sa vie n’est pas entre ses mains et que ses richesses sont un don et non pas un du.

Cet homme va s’humilier, et, par cette action, il va retrouver les faveurs de sa nation qui va le rappeler, faire de nouveau appel à lui qui aura appris l’humilité véritable et l’amour de son prochain.

 

Il restituera ce que son père à dérobé, et à la face des peuples, confessera son ingérence dans une « nation amie » pour lui en ôter ce qui lui était vital.

 

Cet homme est « catalogué » comme « roi » dans son domaine, mais ce n’est pas un chef d’Etat (je ne le pense pas).

C’est un homme dont l’orgueil l’a conduit à vouloir et paraître et il s’est élevé comme s’est élevée la « tour de Tokyo » -

Véritable réplique peinte en rouge et blanc de notre « tour Eiffel ». Il y a un lien entre les deux, entre l'homme et la tour...

Sa renommée parmi les hommes n’a d’égale que son autosatisfaction mais il va apprendre que Dieu est Dieu et qu’il n’est sur terre et dans les cieux rien de comparable ».

 

Dimanche 14 Septembre, en méditant sur le sujet ci-dessus, j’ai reçu le mot : CONSORTIUM.

Pour ceux qui l’ignorent, ce mot est la définition d’un groupement industriel, mais j’eus la précision que c’était à l’échelle mondiale qu’il fallait penser.

Celui dont il est question est « lié » à cette tour de Tokyo, la plus haute de la ville.

 

  • CONSORTIUM : se dit dans le cadre d’une économie politique. Association qui réunit plusieurs entreprises similaires en vue d’un monopole ou d’un intérêt commun.

Exemple : consortium des pétroles.

 

Aujourd’hui, Mardi 16 Septembre, je laissai mon esprit survoler ce qui apparut être une plénitude de sommets comme ont les voit en les survolant d’un avion.

Il y a un peu de « vert » mais est-ce vrai ?

Un oiseau, survolant cela devant moi : un corbeau… Il se pose au sommet d’un pieu…

Comme c’est triste et ma pensée est : la terre est  désolée et désertée

 

Ezékiel 35/3 -   Ainsi dit le Seigneur, l'Eternel, Voici, j'en veux à toi, montagne de Séhir; et j'étendrai ma main sur toi, et je te réduirai en désolation et en désert.

 

J’entends clairement cette phrase : « je regardais et voici, les montagnes s’écroulaient. Ici, les montagnes sont le symbole de ce qui dans notre société industrielle, représente la tête, le sommet, la « gloire de l’homme ». Mais elles s’écroulent…

 

Puis de nouveau, je reçois :

 

« Pas de paix pour les hommes parce que le cœur de l’homme n’est pas en paix.

Quand les hommes diront paix et sûreté, soudain, dit le Seigneur, surviendra un grand cataclysme.

 

1 Thessalonic 5/3 -  Quand ils diront, Paix et sûreté, alors une subite destruction viendra sur eux, comme les douleurs sur celle qui est enceinte, et ils n'échapperont point.

 

Va survenir un temps de terreur, mais n'ai-je pas dit   qu’avant la lumière paraîtrait les ténèbres ?

 

Ce sont les valeurs de vos sociétés qui, telles des châteaux de cartes, s’écroulent sous l’action de Ma volonté.

 

N’avais-Je pas dit : « œil pour œil ? » Et bien, ce que vous vivez de plus ou moins prêts n’est que le reflet de Ma parole qui est le « oui et l’amen ».

 

J’avais dit « prenez soin de la veuve et de l’orphelin, ne détournez pas le regard des opprimés » !

 

J’avais dit « prend soin de ton père et de ta mère, mais en créant des structures humaines, tu as ouvert en grand les battants des portes des « mouroirs », et tu as « parqué » tes parents dans ces cités de désespoir et d’abandon !

 

J’avais dit « tout travail mérite salaire » et même le mercenaire y a droit. Mais qu’avez-vous fait si ce n’est de dépouiller le plus faible pour honorer ceux qui sont les « creuseurs des fosses communes » pour les plus petits ?

 

J’avais dit « le fruit des entrailles est une récompense » et tu as mis cette récompense dans les poubelles de ton égoïsme !

 

J’avais dit « tous ont droit à la vie » parce que Je suis le « prince de la vie » et que ce qui est préférable, c’est la vie spirituelle ; Mais toi, tu as faussement traduis Ma volonté selon la tienne !

 

J’avais dit « tu prêteras sans réclamer d’intérêt » et toi, tu as écrasé ton frère dans l’abus de l’usure !

 

J’avais dit… J’avais dit…

 

Mais qu’avez-vous fait de Ma parole dit le Seigneur ?

 

Alors, ouvrez les yeux et regardez ce que Mon bras fait !

Ouvrez vos cœurs et comprenez ce que Ma volonté active dans Ma volonté de vous voir concrètement vivre Ma parole.

 

Hommes à la tête de Mon troupeau qui « t’empiffre » de la sueur de tes frères sans voir la souffrance de son âme écartée de la vérité, Je te le dis : vient le temps ou Je demande des comptes et ou je dis : il suffit ! Il suffit !

Il suffit de ta préséance et de tes avantages arbitraires qui ne correspondent en rien à Ma volonté.

Toi, tu dis : aides-toi et le ciel t’aidera ! Moi, Je dis « si tu crois, tu verras la gloire de ton Dieu se révéler là où tu ne t’y attends pas, là où il y a désespérance et peur, là où la foi, telle une flamme, vacille mais ne s’éteint pas.

 

Vient Mon Esprit des quatre vents sur la terre et le ciel va déverser sur toi, homme pécheur, le poids de Ma colère, afin que tu comprennes que tu vas cesser, de gré ou bien par la force de Mon amour et de Ma puissance, ta marche qui ne te mène qu’à une mort nommée « seconde mort ».

 

Tu pourras alors appeler, Je ne te répondrais plus parce que lorsque Je t’ai appelé tu n’as pas répondu.

 

Tu boiras, terre, la coupe que je te tends, et ce, jusqu’à la lie.

Tu vomiras tes blasphèmes tandis que tu te repaissais de la chair de ton frère.

 

Aujourd’hui, Je te dis :

J’ébranle les sommets, Je pousse les mers hors de leurs limites, Je brise les sceaux de tes « secrets » et Je mets à nu ta cupidité, afin que tu comprennes que vient le temps ou Ma parole s’accomplit.

Il ne dort ni ne sommeille Celui qui garde son peuple, mais Il ne  fait pas abstraction de la cupidité humaine ; aussi, ce jour est jour de deuil selon Dieu parce qu’arrive l’orage, la tempête gronde et tu lèves encore le poing contre Moi. Mais Moi, dit le Seigneur, Je t’aime d’un amour éternel et Je viens bientôt chercher ceux de la maison de Mon Père.

Encore un peu de temps et les portes se fermeront pour que s’ouvrent celles qui ferment la Jérusalem céleste, d’où viendront Me rejoindre ceux qui M’appellent : Mon Epoux et que J’appelle : Ma Fiancée. »

 

Demandant au Saint Esprit une confirmation de tout ceci, j’eu à lire le livre de Tite, chapitre 2.

 

 

 

 

 

Esaïe 50:2 - Pourquoi suis-je venu, et il n'y a eu personne? Pourquoi ai-je appelé, et il n'y a eu personne qui répondît? Ma main  est-elle devenue trop courte pour que je puisse racheter, et n'y a-t-il pas de force en moi pour délivrer? Voici, par ma réprimande je dessèche la mer, je fais des rivières un désert; leurs poissons deviennent puants, faute d'eau, et meurent de soif.

 

 

 

 

Add your main content here - text, photos, videos, addons, whatever you want!