Site Web du Ministere de NAOMIE

NAOMIE BETHEL

LE JOUR OU  L'HOMME SE "FIT" A L'EGAL DE DIEU!

 


Par Naomie, le 29 Juin 2010.


Genèse 3/22 – Et l'Eternel Dieu dit : voici! L'homme est devenu comme l'un de nous, sachant le bien et le mal; mais maintenant il faut prendre garde qu'il n'avance sa main et aussi qu'il ne prenne de l'arbre de vie, qu'il n'en mange et vive à toujours.

Connaissez-vous la fable de Jean de la Fontaine : la grenouille qui voulait se faire aussi grosse que le bœuf?

C'est l'histoire d'une grenouille de taille normale qui par envie, désire obtenir ce qu'elle ne peut pas avoir : une taille et un statut étranger à son identité originelle, et la résultante fut qu'elle éclatât et mourut.

Shalom à vous qui aurez l'envie, et prendrez le temps de lire ce qui me paraît bon a savoir. Comme d'habitude, je laisse le Saint Esprit me guider afin que de ces lignes ne paraisse que la volonté de Yéshua dans ce qu'il veut nous dire, le tout appuyé sur la bible uniquement.

Avant de commencer ce texte, je tiens à vous informer que toutes les références bibliques sont issues de la Bible Martin version 1885; donc il est normal que certaines tournures de phrases vous étonnent quelque peu, mais je travaille avec cette bible parce qu'elle me semble très proche de la pensée originelle émanant du Seigneur dans les traductions.

Autrefois, nous parlions autrement, et nous appelions cela le vieux françois, alors qu'aujourd'hui nous parlons le français.

Mais les mots issus de ce langage « vieillot » demeurent pareillement à notre langage tiré du grec, du latin ou encore de l'hébreu.

Genèse 3/5 - mais Dieu sait que, le jour où vous en mangerez, vos yeux s’ouvriront, et que vous serez comme des dieux, connaissant le bien et le mal.

Au commencement, Dieu fit un homme, créé de sa seule volonté, tiré de la terre et vivant du souffle de vie, souffle divin que Dieu souffla dans ses narines afin que l'homme devint un être vivant – Genèse 2/7.

A partir de là, depuis ce temps, l'homme chercha à savoir si, oui ou non Dieu existait réellement.

Pourquoi est-ce que Dieu créa l'homme? Il aurait pu se cantonner dans la création planétaire, accompagnée de la création animale et végétale, mais Dieu ne s'arrêta pas à cela, et un jour, après avoir constaté que toute chose était bonne, après avoir ordonné de sa bouche, par sa parole, que tout prenne forme et vie selon sa volonté, il façonna l'homme, et il le fit à son image : spirituellement.

Jusque là, pas de problème, toute chose évolue parfaitement dans le plan de Dieu que se soit le végétal, l'animal, humain.

Dieu créa le jardin d'Eden, et y installa l'homme, qui, accompagné de sa femme Eve, devait vivre dans la plénitude du bonheur suprême, en présence de Dieu, sans interdit, en liberté absolut. Pas d'horaire, de pointage à l'usine, pas de télévision ni de radio, pas d'avion pollueur dans le ciel d'azur, pas de maladie, pas de mort. Bref, la perfection sur terre.

Il n'a pas encore plu sur la terre constituée et habitée, et constatez que Dieu ne créa pas des bébés, mais des adultes en tout genre, que ce soit végétal, animal, humain.

Au départ, c'est le néant, le vide, et Dieu va combler ce vide par sa voix, par sa volonté, par sa bouche : IL ORDONNE et cela se fait! La terre émerge du liquide, la nuit et le jour sont séparés, les constellations placées dans les cieux, les végétaux selon leur espèce et les animaux de même, doivent couvrir la terre afin de la peupler, et l'homme se devait d'agir pareillement puisque après avoir « fait » la femme, Dieu la fit venir vers Adam, qui la connut alors (Genèse 2/22)

Pourtant, il y a tout de même un « bémol » qui se doit d'être pris au sérieux : Dans ce jardin, il y a de quoi faire face au besoin de la création, et chacun y trouve son compte, que ce soit l'homme ou l'animal, ils se nourrissent tous de la même façon, sobrement, de fruits et de racines; Mais... Il y a un mais!

Lorsque Dieu fit l'homme, il lui demanda de donner un nom à toute chose : animal, végétal et même sa femme à qui il donna le nom de « hommasse » parce qu'elle avait été prise de l'homme (Genèse 2/23)

Je ne crois pas que cette femme Eve, pas plus que cet homme Adam, étaient à l'image de l'homme moderne, et les critères de l'Eternel ne se bornaient « probablement pas » à nos critères sélectifs d'aujourd'hui.

D'autres temps, d'autres meurs, mais je ne pense pas que nous avons gagné au change.

Adam se tira parfaitement bien de cette charge et nous avons nous aussi tout un panel de noms et de mots pour nommer ce qui doit se nommer sur terre, dans le ciel ou sous les mers.

Pourtant, dans ce jardin, disais-je, un « mais! Qu'était-ce que cette limite, cet interdit?


Tu ne mangeras pas... sinon!...


A peine établis dans ce jardin unique, une interdiction freine le couple dans un désir qui va prendre vie sous le regard de Dieu (souvenons-nous que Dieu est omniscient, omniprésent, omnipotent, qu'il connait d'avance chacune de nos pensées puisqu'il nous a créé avec la pensée, le désir, le vouloir....) - Esaïe 40/25 – A qui donc me ferez-vous ressembler, et a qui serais-je égalé? Dit le Saint. Il est TOUT, il « EST » le « JE SUIS »

Le foisonnement, la profusion se trouve dans cet Eden divin qui sert d'écrin à toute la création, à la gloire de Dieu, et parmi cette expansion ou fourmille toute la vie, il y a certes de l'eau (3 fleuves dont l'Euphrate) mais il y a surtout un « arbre dont le nom est l'arbre de la science du bien et du mal », duquel il est dit, voir ordonné : tu n'en mangeras pas, car alors, tu mourras (Genèse 2/17)

Qu'est-ce ceci? Pourquoi alors avoir déposé dans ce lieu idyllique un objet d'interdiction qui, Dieu le sait, provoquera toutefois la convoitise.

Tu ne convoiteras pas..... Romains 7/7 Que dirons-nous donc ? La loi est-elle péché ? Loin de là ! Mais je n’ai connu le péché que par la loi. Car je n’aurais pas connu la convoitise, si la loi n’eût dit: Tu ne convoiteras point. Mais nous n'en sommes pas là, et Adam ignore, tout comme Eve, la teneur de ces paroles qui donne l'explication de ce qu'est la convoitise : un péché. Toutefois, il ne faut pas perdre de vue que Dieu n'a pas créé un « sous-homme » mais un homme complet avec tous ses attributs humains, dont l'intelligence et aussi la connaissance.

Connaissance du lie, de l'état, du verbe, du bien et du mal!

Dieu créa l'homme 'ainsi que sa femme) parfaitement « parfaits » ; je ne parle pas d'une perfection dont il est parlé pour Lucifer : Ézéchiel 28/12 - Fils de l’homme, Prononce une complainte sur le roi de Tyr ! Tu lui diras: Ainsi parle le Seigneur, l’Eternel : Tu mettais le sceau à la perfection, Tu étais plein de sagesse, parfait en beauté, mais de celle qui fit dire au Seigneur : Il vit que cela était bon (Genèse)...

Et les jours s'écoulent paisibles entre le soir et le matin, entre la lune et le soleil, entre l'homme et la femme, couronnés par la présence journalière de l'Eternel Dieu. Imaginez être à leur place, une vie de chaque jour dans un lieu parfait, créé parfaitement, et vivant chaque 24 heures en présence de l'Eternel, non pas une présence telle que nous la vivons aujourd'hui pour nous gens de la maison du Seigneur, mais de « visus », Adam et Eve le premier couple à l'image spirituelle de Dieu, vivaient en présence de Dieu le Créateur.

Bien des spéculations circulent sur la vie pré-adamique, la vie post-adamique, les grosses bêtes et l'homme de Cro-Magnon. Je n'en débattrais pas, ceci n'est pas l'objet de ce message.

Il est quelque chose dont on ne parle que bien peu; soit que le sujet n'est pas instructif (pourtant toute écriture se devrait de l'être) soit qu'il est jugé insignifiant, ou encore il n'est pas source d'inspiration. Mais est-ce que l'Ecriture sainte est une source de vie ou une source d'inspiration? Nous pouvons, dans le monde, trouver bien d'autres sources inspirant l'homme, du genre des affiches suggestives et tentatrices.

Mais non, ce que je souhaite ici, c'est démontrer, par le biais de la parole de Dieu, que l'homme, créé « parfait » dans un monde parfait, pur et sain, sans ride ni tache, ou l'agneau se tient près du lion et l'enfant ne craignant nul animal dit « sauvage » voulut, un jour, par malice (la désobéissance est péché et le péché est malice) défier Dieu le Créateur et le tenter dans une absolue méchanceté qui est toujours d'actualité de nos jours.

Dieu a dit, et l'homme a entendu (il possède deux oreilles) ce qui pose sentence s'il y a désobéissance : si tu me désobéit, tu meurs! Ceci me paraît clair, et a vous très certainement, mais une question que nous pouvons nous poser? Etait-ce clair pour le couple humain?

Pour une tierce, cela fut parfaitement entendu, puisque dès cet instant, Satan pris le temps d'aller jusqu'à approcher la femme et lui parler en ces termes : Dieu à « bien » dit : vous ne mangerez pas de tout arbre du jardin? Cette question posée était sujet mensonger puisque le rusé savait très bien que cela n'avait pas été le propos de l'Eternel Dieu. Mais en parlant ainsi, il soulève une interrogation qui va engendrer le malheur du monde : le péché de désobéissance, et aussi de suspicion (qui est de la défiance)

De la défiance envers celui qui les a créés tout simplement. En deux mots : Dieu! Nous n'avons plus confiance en toi, nous te retirons notre confiance! Dès lors, tout est consommé.

Pensez-vous que la méthode qui s'est montrée infaillible à l'époque n'a plus court? Que non! On ne change pas une équipe qui gagne et les méthodes du cruel demeurent les mêmes. Dieu aurait dit???

Il est un acte de Dieu lourd de conséquence pour celui qui osa le défier ouvertement par le biais de la propre œuvre créatrice de celui-ci: Dieu dit à Satan, dans sa représentation du serpent : parce que tu as agit de la sorte, tu seras maudit entre tous....(Genèse 3/14) et plus encore : je mettrai l'inimitié entre toi et la femme (l'Eglise véritable) entre ta semence (?) et la sienne; cette semence (celle de l'Eglise) te brisera la tête, et toi, tu la mordra au talon (sous entendu tu la tenteras comme tu le feras avec Yéshua)

En cet instant critique ou le sort de l'humanité toute entière s'est joué, il est important de savoir ce qui s'est passé réellement : à peine crées, installés dans un lieu idyllique, environnés de toute la splendeur de la création, avec, en plus, la présence constante de l'Eternel Dieu demeurent avec eux, le couple tomba dans le péché de l'insubordination, perdit l'autorité qu'il venait de recevoir des mains mêmes du Créateur (le Chilo – Genèse 49) qui ne fut pas perdue pour tous puisque dès cet instant elle aatterritdans les « mains » de Satan qui, à son plus grand plaisir, s'en servit contre la création de Dieu. Rien que ça! Et de plus, c'est alors que s'accomplit cette parole : Genèse 3/5 - mais Dieu sait que, le jour où vous en mangerez, vos yeux s’ouvriront, et que vous serez comme des dieux, connaissant le bien et le mal.

Dans cette action de désobéissance, l'homme s'empara de cette parole : vos yeux s'ouvriront, et vous serez comme des dieux.... L'homme devint pécheur par convoitise, par rébellion, quittant le camp de Dieu pour celui du diable, et devint « un dieu » sur terre, se voulant l'égal du Dieu Créateur, et bien déterminé, au fil des siècles, à accomplir son destin de « dieu ».

A cause de cela, il y eut une sentence terrible en plusieurs temps; le premier étant que, de suite, il y eut l'accomplissement de la séparation, tout comme un cordon ombilical coupé après la naissance du bébé; Dieu mit un écart entre l'homme et lui-même et parce que Adam se savait nu, Dieu tua des animaux et couvrit le couple de peaux sanglantes (je ne pense pas un instant que les peaux avaient été parées, séchées, tannées)

Dieu est saint, donc il ne pouvait voir le péché (ou encore le triomphe, momentané, de Satan) devant ses yeux.

Ensuite, après cela, Dieu décréta que la terre serait maudite (Genèse 3/17) et dure au labeur, tandis que pour la femme, dur serait le travail d'enfantement.

Un constat fut établit par Dieu, et la reconnaissance suivante : voici, l'homme (la femme) est devenu comme l'un de nous (?) sachant le bien et le mal, prenons garde (?) qu'il ne prenne de l'arbre de vie et ainsi devienne immortel (dans le jardin (?) - Genèse 3/22. C'est ainsi que le couple fut mis dehors du jardin d'Eden, pour qu'il ne puisse devenir comme l'un de ceux qui sont des dieux, pour ne pas atteindre l'immortalité sur terre.

Maintenant qui sont ce « nous »?

Nous pouvons dire ce que nous savons, ce qui est révélé à l'homme est pour l'instruction de l'homme nous dit le Seigneur. Dieu considère comme des « dieux » ceux qui sont autour, auprès de lui, dans Sa gloire; il ne se peut y avoir d'autre Dieu que lui-même, mais nous savons, par définition, que Christ Yéshua EST Dieu, ainsi que l'est l'Esprit Saint.

Lorsque Dieu déclare qu'il nous a créé à son image, nous comprenons que c'est dans sa dimension spirituelle que nous sommes « semblables » à lui, et qu'il nous est plus que conseillé d'être semblable à Christ Yéshua,

pareillement afin d'avoir, par le salut qui est dans la grâce accordée à l'homme dans son repentir sincère, dans son acceptation de Christ Yéshua comme Sauveur et Seigneur, accès à la vie éternelle auprès de Dieu dans l'éternité retrouvée.

Lorsque je dis : pareillement à Christ, cela revient à dire ceci : devenir le reflet de la gloire de Dieu dont il nous éclaire (Hébreux 1/3) - 2 Corinthiens 3/18 Nous tous qui, le visage découvert, contemplons comme dans un miroir la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en la même image, de gloire en gloire, comme par le Seigneur, l’Esprit.

Lorsque le diable agit envers l'homme afin de précipiter sa chute, c'était Yéshua qui était visé dans l’œuvre perverse du rusé. La femme, qui est l'image de l'Eglise purifiée et sainte, est la descendance spirituelle de Christ. Son but était de voir Dieu l'Eternel rejeter loin de lui, de manière définitive, la pécheresse et ainsi d'éradiquer à jamais l’œuvre de Christ pour le salut des âmes. C'était rabaisser Dieu à sa stature à lui, le déchut éternel. Pareillement à ce qui se fera plus tard dans le temps par le peuple d'Israël, il ont rejeté Dieu et son amour, ils ont fait du troc avec leur ennemi, mais ce qu'ils donnèrent fut leur âme, denrée très prisée par le Malin. Le Psaume 106/20 atteste ce que commis Israël, à l'image de nos premiers parents : Ils échangèrent leur gloire Contre la figure d’un bœuf qui mange l’herbe.

Voilà ce que gagna l'homme à vouloir se faire l'égal de Dieu, il renonça, tel Esaüe à un droit divin pour un brouet minable. Et nous en arrivons à cette affirmation écrasante : Jean 5/44 - Comment pouvez-vous croire, vous qui tirez votre gloire les uns des autres, et qui ne cherchez point la gloire qui vient de Dieu seul ? Oui, comment pouvons-nous dire que nous « croyons » dans de telles conditions? N'est-il pas écrit que même les démons tremblent au nom du Divin Seigneur (Jacques 2/19) Car eux savent bien qui est Dieu, qui est Christ!

2Corinthiens 4/4 pour les incrédules dont le dieu de ce siècle a aveuglé l’intelligence, afin qu’ils ne vissent pas briller la splendeur de l’Evangile de la gloire de Christ, qui est l’image de Dieu.

Et l'homme, oublieux de qui il tient vie, est devenu semblable à ce dieu décrit ci-dessus, Lucifer n'est plus, Satan demeure, et sa position et sa connaissance ont fait de lui le « dieu » de ce monde, dont nous sommes les égaux si nous ne sommes que les dieux de la terre.

Dieu ne partage sa gloire avec personne.

Retrouvons, en Christ, notre destinée, tel ce qui nous est préconisé dans l’Épitre aux Ephésiens 1/17 et 18 - «  afin que le Dieu de notre Seigneur Jésus-Christ, le Père de gloire, vous donne un esprit de sagesse et de révélation, dans sa connaissance, et qu’il illumine les yeux de votre cœur, pour que vous sachiez quelle est l’espérance qui s’attache à son appel, quelle est la richesse de la gloire de son héritage qu’il réserve aux saints, »

Dans son sacrifice, Yéshua a accompli un acte crucial et éternel, qui a, dans son objectif de salut, ce que nous dit Jean 17/22 - Je (Christ) leur ai donné la gloire que tu m’as donnée, afin qu’ils soient un comme nous sommes un.

Actuellement, nous vivons des temps spéciaux, et nous sommes étonnés de voir ce que nos yeux voient, et nous nous lamentons et gémissons, axés sur nos problèmes, ceux de l'église, des nations, d'Israël, des sans-logis et des faillites financières, nous pleurons sur la pollution et sommes en révolte en ce qui concerne les actes inconsidérés qui engendrent la destruction de ce que Dieu a créé. Oui, c'est ainsi que nous fonctionnons, dans la majeur partie des cas! Mais qui pleurera sur son propre péché? Qui se lamentera en se déchirant le cœur, de voir l'état spirituel de sa vie qui le porte de déchéance en déchéance? QUI?

Dieu nous a dit : maintenant vous êtes des dieux, mais ne croyez pas que cela soit un billet de satisfaction, ce n'est pas même un accessit, c'est une constatation de notre état spirituel simplement.

Malachie 2/2 - Si vous n’écoutez pas, si vous ne prenez pas à cœur De donner gloire à mon nom, dit l’Eternel des armées, J’enverrai parmi vous la malédiction, et je maudirai vos bénédictions ; Oui, je les maudirai, parce que vous ne l’avez pas à cœur.

Nous n'avons pas cessé de jouer à l'homme spirituel, mais en fait, nous sommes devenus des « spiritueux » plein de sucre, des vins parfois imbuvables tant est élevé ce mélange qui leur sonnent un bel aspect mais que l'on ose plus même déboucher tant ils seront impropre à la consommation. Nous sommes semblable à ces boissons dont la robe est belle à voir, mais qui demeure sur une étagère, vu par tous, touché par personne.

Nous payons le prix de notre arrogance, il faut tout de même le savoir, le reconnaître, l'accepter, et enfin changer notre « fusil » d'épaule! L'heure est grave c'est la dernière!



QUE FAIRE ET COMMENT FAIRE?


Depuis longtemps déjà, le diagnostic a été posé, et la maladie constatée; mais il reste à prendre la médication, et c'est ce qui, parfois, est difficile a appliquer parce que notre orgueil est bien au chaud dans le secret de notre vie, lové comme un serpent qui dors auprès d'un feu mais qui peut se réveiller à n'importe quel moment et se dresser sur sa queue en position d'attaque.

Donc, ce qu'il faut savoir, c'est qu'il dépend de nous tout simplement de vouloir guérir, de vouloir changer, de vouloir redonner à Dieu ce qui est a Lui, LA GLOIRE, qu'il ne partage avec aucun homme, aussi grand soit-il.

La gloire du Père repose sur les épaules du Fils en croix, du Fils mort et ressuscité, du Fils glorifié!

Oui, dans 1 Corinthiens 2/7, il est fait mention de la sagesse de Dieu, mystérieuse et cachée, prêchée auxhommes afin que ceux-ci soient participant à la gloire de Dieu, mais PARTICIPANTS seulement, pas propriétaires.

Il me semble que cela soit dit de manière explicite et accessible à la compréhension de tous.

Dans Romains 5/2, il est écrit ceci : «  à qui nous devons d’avoir eu par la foi accès à cette grâce, dans laquelle nous demeurons fermes, et nous nous glorifions dans l’espérance de la gloire de Dieu. »

Ou voyez-vous, ou comprenez-vous que la gloire repose sur l'épaule de l'homme? Nullement! Il est encore une fois fait mention de la grâce dans laquelle nous évoluons si nous sommes dans la foi, et notre espérance doit demeurer celle de la gloire de Dieu, celle qui lui sert de vêtement.

Rendons gloire à notre Dieu, Père et Souverain éternel, qui nous a donner Christ Yéshua comme couronne de gloire éternelle, c'est cela notre Gloire, la seule que nous puissions revendiquer comme notre, et seulement.

Nous voulons le réveil, nous voulons le salut, nous voulons que notre pays soit vêtu de la gloire divine, mais il y a un hic! Sachons nous débarrasser de la honte de Dieu qui nous habite encore (voyez notre silence face aux agissements des grands de ce monde, devant les débordements des païens, devant notre propre silence) afin que nous vivions enfin ce qui est mentionné dans le Psaume 85/9 et 10 - Oui, son salut est près de ceux qui le craignent, Afin que la gloire habite dans notre pays; sinon nous deviendrons participants à Marc 8/38 - Car quiconque aura honte de moi et de mes paroles au milieu de cette génération adultère et pécheresse, le Fils de l’homme aura aussi honte de lui, quand il viendra dans la gloire de son Père, avec les saints anges.

2Thimotée 1/9 - Ils auront pour châtiment une ruine éternelle, loin de la face du Seigneur et de la gloire de sa force!

Nous devons accepter ce fait, principe de la vie que nous vivons dans notre chair périssable, c'est que, justement, dans la chair nous sommes mortels. Par principe charnel l'homme a peur de la mort, et même s'il ne croit en rien (ni Dieu, ni diable, vous connaissez?) il craint ce qu'il ne connait pas, et il a surtout peur du néant! Pour nous qui croyons en la vie éternelle en Yéshua le Roi des rois, notre Seigneur et Maître, cela ne pose pas de problème, enfin ne devrait pas en poser; mais j'ai connu des gens qui disaient avoir la foi mais craindre la mort!

Nous sommes devenu de l'espèce de la grenouille de la fable qui voulait se faire aussi grosse qu'un bœuf, c'est ainsi qu'en Eden, nous avons été séduit par le scénario qui sévi pareillement aujourd'hui : est-ce que Dieu a dit? Dieu a-t-il dit? Vous êtes des dieux dit le serpent, ne faisant que citer la parole, mais il la cite hors contexte et cela en fait une tromperie par laquelle l'homme s'est perdu, ne sachant pas qu'en s'enflant telle la grenouille, il lui adviendrait d'éclater et de perdre ainsi son identité spirituelle pour n'être plus qu'un batracien immonde (l'esprit des grenouilles décrit dans Apocalypse 16/13 - Et je vis sortir de la bouche du dragon, et de la bouche de la bête, et de la bouche du faux prophète, trois esprits impurs, semblables à des grenouilles.) L'orgueil qui fit chuter l'homme premier est un esprit démoniaque, l'esprit du dragon, l'esprit du diable!

Il est toujours agissant actuellement, plus que jamais actif car son heure est proche!

Mettons en pratique cette parole issue des Proverbes 22/4 - Le fruit de l’humilité, de la crainte de l’Eternel, C’est la richesse, la gloire et la vie.

Sachons ceci : Apocalypse 1/6 - et qui a fait de nous un royaume, des sacrificateurs pour Dieu son Père, à lui soient la gloire et la puissance, aux siècles des siècles ! Amen !

Dépouillons-nouss de l'infection desœuvres mortes : Hebreux 9/14 combien plus le sang de Christ, qui, par un esprit éternel, s’est offert lui-même sans tache à Dieu, purifiera-t-il votre conscience des œuvres mortes, afin que vous serviez le Dieu vivant !

Et parce que l'enlèvement de l'Eglise devient le best-seller de l'instant (ce n'est plus la croix, ni la purification, ni la sanctification, ni rien de semblable qui fait recette) sachez bien que l'homme charnel n'héritera de rien du tout! Déshérité, voilà son sort! Mais pour l'homme charnel qui mourra dans la chair et ses œuvres mortes, qui sera enfin purifié, sanctifié et vivant de la vie de Christ, il y aura l'accomplissement de la parole du Seigneur :

1 Théssaloniciens 4/16 et 17 – Car le Seigneur lui-même, à un signal donné, à la voix d'un archange, et au son de la trompette de Dieu, descendra du ciel, et les morts en Christ ressusciteront premièrement. Ensuite, nous les vivants, qui serons restés, nous serons tous ensemble enlevés avec eux sur des nuées, à la rencontre du Seigneur dans les airs, et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur.

N'oubliez pas ceci : Pour ceux qui réclame le jour su Seigneur, jour de son avènement, jour de son retour, ce ne sera pas un jour comme les autres, ce sera un jour terrible, comme jamais il n'y en eut auparavant, et comme il n'y en aura plus jamais après celui-là.

Esaïe 13/6 Gémissez, car le jour de l'Eternel est proche : Il vient comme un ravage du Tout-Puissant.


Constatez-le par vous-même :


Esaïe 13/9 à 13 - Voici, le jour de l’Eternel arrive, Jour cruel, jour de colère et d’ardente fureur, Qui réduira la terre en solitude, Et en exterminera les pécheurs. C’est pourquoi j’ébranlerai les cieux, Et la terre sera secouée sur sa base, Par la colère de l’Eternel des armées, Au jour de son ardente fureur.

Zacharie 14/4 a 7 - «  en ce jour-là, la montagne des Oliviers se fendra par le milieu, à l'Orient et à l'Occident,et il se formera une très grande vallée....Vous fuirez alors dans la vallée ²de mes montagnes... Vous fuirez comme vous avez fui devant le tremblement de terre...Et l'Eternel mon Dieu viendra, et tous ses saints avec lui. En ce jour-là, il n'y aura pas de lumière, il y aura du froid et de la glace. Ce sera un jour unique, connu de l'Eternel, et qui ne sera ni jour ni nuit, mais vers le soir, la Lumière paraîtra. »


Ezechiel 30/2 et 3 - Fils de l’homme, prophétise, et dis : Ainsi parle le Seigneur, l’Eternel: Gémissez ! …  Malheureux jour ! Car le jour approche, le jour de l’Eternel approche, Jour ténébreux : ce sera le temps des nations.

Joël 1/15 - Ah ! quel jour ! Car le jour de l’Eternel est proche : Il vient comme un ravage du Tout-Puissant.2/1 - Sonnez de la trompette en Sion ! Faites-la retentir sur ma montagne sainte ! Que tous les habitants du pays tremblent ! Car le jour de l’Eternel vient, car il est proche, 2/11 - L’Eternel fait entendre sa voix devant son armée ; Car son camp est immense, Et l’exécuteur de sa parole est puissant ; Car le jour de l’Eternel est grand, il est terrible : Qui pourra le soutenir ? 2/30 – 31 – Je ferai paraître des prodiges dans les cieux et sur la terre, du sang, du feu, et des colonnes de fumées; Le soleil se changera en ténèbres, Et la lune en sang, avant l’arrivée du jour de l’Eternel, de ce jour grand et terrible.


Amos 5/ 18 à 20 - Malheur à ceux qui désirent le jour de l’Eternel ! Qu’attendez-vous du jour de l’Eternel ? Il sera ténèbres et non lumière. Le jour de l’Eternel n’est-il pas ténèbres et non lumière ? N’est-il pas obscur et sans éclat ?

Amos 8/3 et 9 - En ce jour-là, les chants du palais seront des gémissements, Dit le Seigneur, l’Eternel ; On jettera partout en silence une multitude de cadavres. En ce jour-là, dit le Seigneur, l’Eternel, Je ferai coucher le soleil à midi, Et j’obscurcirai la terre en plein jour ;

Abdias 1/8 - N’est-ce pas en ce jour, dit l’Eternel, Que je ferai disparaître d’Edom les sages, Et de la montagne d’Esaü l’intelligence ? 1/15 - Car le jour de l’Eternel est proche, pour toutes les nations ; Il te sera fait comme tu as fait, Tes ouvres retomberont sur ta tête.

Sophonie 1/14 - Le grand jour de l’Eternel est proche, Il est proche, il arrive en toute hâte ; Le jour de l’Eternel fait entendre sa voix, Et le héros pousse des cris amers.

Zacharie 14/3 - L’Eternel paraîtra, et il combattra ces nations, Comme il combat au jour de la bataille. 14/7 - Ce sera un jour unique, connu de l’Eternel, Et qui ne sera ni jour ni nuit ; Mais vers le soir la lumière paraîtra. 14/9 - L’Eternel sera roi de toute la terre ; En ce jour-là, l’Eternel sera le seul Eternel, Et son nom sera le seul nom. 14/13 - En ce jour-là, l’Eternel produira un grand trouble parmi eux ; L’un saisira la main de l’autre, Et ils lèveront la main les uns sur les autres. 14/20 - En ce jour-là, il sera écrit sur les clochettes des chevaux : Sainteté à L’Eternel ! Et les chaudières dans la maison de l’Eternel Seront comme les coupes devant l’autel.

Malachie 4/1 - Car voici, le jour vient, Ardent comme une fournaise. Tous les hautains et tous les méchants seront comme du chaume ; Le jour qui vient les embrasera, Dit l’Eternel des armées, Il ne leur laissera ni racine ni rameau.

Actes 2/20 - Le soleil se changera en ténèbres, Et la lune en sang, Avant l’arrivée du jour du Seigneur, De ce jour grand et glorieux.

Il y a peu de temps, alors que je me tenais devant le Seigneur Yéshua, je lui parlais ainsi : Seigneur, depuis quelques temps, tu ne me donne plus de songe ni de vision sur les Nations, et tu veux que je prophétise selon que tu m'as ainsi établi. Je ne peux parler que si toi-même tu me parles, sinon je n'ai rien a dire.

Alors le Seigneur me fit savoir cette pensée : ma parole est ma prophétie, je veux que tu prophétises ma parole. Je me suis inclinée devant la volonté de Yéshua mon Roi et n'ai pu que dire amen.


C'est pourquoi en ce jour je prophétise ces paroles :



Marc 13/22 à 27 – Car il s'élèvera de faux Christs et de faux prophètes; ils feront des prodiges et des miracles pour séduire les élus, s'il étaient possible. Soyez sur vos gardes ; je vous ai tous annoncé d'avance.

Mais dans ces jours, après cette détresse (la Tribulation) le soleil s'obscurcira, la lune ne donnera plus sa lumière, les étoiles tomberont du ciel, et les Puissances qui sont dans les cieux (les esprits et les démons) seront ébranlés. Alors ont verra le Fils de l'Homme venant sur les nuées avec une grande puissance et avec gloire. Alors, il enverra les anges, et il rassemblera les élus des quatre vents, de l’extrémité de la terre jusqu'à l’extrémité du ciel.


Et pour ceux et celles qui me posent cette question : qu'en sera-t-il des « chrétiens » face à l'enlèvement? Devront-ils ou non traverser la grande tribulation, je n'ai qu'une chose à dire :

LA PAROLE (Christ) est Parole, VERBE DE DIEU, et sa Parole ne s'altère en rien; aussi dans Marc 13 / 22 à 27, il est précisé ceci : APRES CETTE DETRESSE! APRES! Et seulement après, le monde verra le Fils de l'Homme venant sur les nuées, entouré d'anges qui rassembleront ceux et celles qui auront gardé leur sainteté et leur pureté malgré les évènements dramatiques de la Tribulation et ils seront unis aux morts en Christ ressuscités et venant sur les nuées. (Bible Sctofield)

Selon la Bible Martin 1885, il est précisé dans 1 Théssaloniciens 5/9 que si nous ne sommes pas destinés à la colère de Dieu mais au salut, il n'est pas fait mention que nous passerons au travers de la Tribulation qui va s'abattre sur la terre; il est, par contre, précisé que nous ne sommes pas dans les Ténèbres (de Satan) pour ignorer l'ampleur du « Jour du Seigneur » et que, contrairement aux autres, nous ne devons pas en être surpris (5/4)

Ne dormons pas, soyons sur nos gardes, ce jour arrive, plein de violence et de haine car Satan livrera-là sa toute dernière séduction par la levée en masse des faux christs et faux prophètes, mais tenons fermement et nous serons enfin récompensés de nos efforts qui ne seront pas vains.

Que ceux et celles qui craignent les évènements qui se préparent s'affermissent dans la Parole divine.

Que l'homme de nouveau se soumette à son Créateur, qu'il confesse Christ Seigneur et Lion de Juda, qu'il se voit tel qu'il est véritablement, qu'il se dénude du manteau de fausse gloire qui repose sur ses épaules et qu'enfin il se revête des vêtements des noces qui lui appartiennent personnellement et qu'il lui faut se revêtir s'il veut passer à la table des festins des noces de l'Agneau divin. Sinon il lui en sera fait très exactement comme à cet homme décrit dans Mathieu 22/11 à 14 : Un homme fraude et pénètre dans la salle du festin des noces du fils du Roi, sans avoir le loisir de se vêtir du vêtement approprié. A sa vu, le Roi s’enquière de son état et à la réponse de l'homme, le Roi ordonne à ses serviteurs de lier le fraudeur et de le jeter dans les ténèbres du dehors, ou il y aura cris et grincements de dents, parce qu'il y a biens des appelés, (tous en vérité) mais si peu d'élus.


Apocalypse 19/7 - Réjouissons-nous et soyons dans l’allégresse, et donnons-lui gloire ; car les noces de l’agneau sont venues, et son épouse s’est préparée, 19/9 - Et l’ange me dit : Ecris : Heureux ceux qui sont appelés au festin de noces de l’agneau ! Et il me dit: Ces paroles sont les véritables paroles de Dieu.




Shalom.