Site Web du Ministere de NAOMIE

NAOMIE BETHEL

 A LA VIE,

A LA MORT !

 

ou une notion d'éternité.

Par Naomie le 26 Juillet 2012.

 

SHALOM.


Il est peu de jours en arrière que je savais devoir vous parler de la mort, sans exclure la vie, les deux étant imbriqués ensemble dans celui qui déclare : je suis l'Alpha et l'Oméga, c'est dire le début et la fin.

Apocalypse 1/8 - Je suis l’alpha et l’oméga, dit le Seigneur Dieu, celui qui est, qui était, et qui vient, le Tout-Puissant.

Et afin d'accentuer cette déclaration affirmative et éternelle, il est ainsi précisé :

Apocalypse 21/6 - Et il me dit: C’est fait! Je suis l’alpha et l’oméga, le commencement et la fin. A celui qui a soif je donnerai de la source de l’eau de la vie, gratuitement.

En lisant ce qui est, nous pourrions penser que tout est dit, tout comme à Golgotha ce même déclara dans un cri roulant par delà les barrières montagneuses, les lits des fleuves et des mers, courant au dessus des océans : Père, TOUT EST ACCOMPLIT.

Psaumes 31/5 - 31-6 - Je remets mon esprit entre tes mains; Tu me délivreras, Eternel, Dieu de vérité!

Luc 23/46 - Jésus s’écria d’une voix forte: Père, je remets mon esprit entre tes mains. Et, en disant ces paroles, il expira.

Qu'est-ce donc la Vie ? Qu'est donc la Mort ? La lettre majuscule n'est pas une erreur de ma part, mais c'est la vision qui m'a été donné dans ce qu'était la dimension de la Vie (éternelle) tout comme celle de la Mort (éternelle également) et vous pouvez m'en croire, la Vie pareillement la Mort ne sont pas à mépriser même par méconnaissance ; Non, ces deux actes régissant notre passage dans ce monde terrestre sont deux actes définitifs qu'ils nous faut comprendre afin de pouvoir les assimiler dans leur dimensions d'éternité.

L'homme vit dans un monde qui n'a plus grand chose à voir avec ce qui était le lieu de résidence de notre aïeul Adam. Adam vécu très longuement plus de 800 années, ce qui paraît aujourd'hui une gabegie ; Mais est-ce que quelque chose est impossible à ce dieu Créateur de toute chose ? Pour moi cela n'est pas une parole sans éclat, elle est juste parce qu'elle nous fait goûter un petit bout d'éternité qui nous est promise puisque nous même sommes créés en esprit et que ce dernier est d'envergure éternelle ; tout comme il en est de la mort.Genèse 5/3 à 5 - Adam, âgé de cent trente ans, engendra un fils à sa ressemblance, selon son image, et il lui donna le nom de Seth. Les jours d’Adam, après la naissance de Seth, furent de huit cents ans; et il engendra des fils et des filles. Tous les jours qu’Adam vécut furent de neuf cent trente ans; puis il mourut.

En réalité, afin de bien comprendre la portée de l'acte de la Vie et celui de la mort, il faut tout repositionner dans cette parole proclamée par christ Yéshua : JE SUIS L'ALPHA ET L'OMEGA – LE COMMENCEMENT (de toute chose) et LA FIN (de ces mêmes choses)

Lorsque la volonté du Créateur se révéla dans l'acte de la Vie, cette dernière qui était donnée à celui qui porterait le nom d'homme (où de femme), d'humains, il n'est mentionné nulle part que cette vie était bornée dans le temps. Rien de tout cela n'était probable, mais pourtant, nous qui sommes de très mauvais élèves, oublieux au fur et a mesure que passe le temps, de l'élémentaire, a savoir les qualificatifs de Dieu : Omniscient (toute la connaissance est en Lui) Omniprésent (Il est Maître du temps et de l'espace) Omnipotent (qui a toutes les possibilités acquises en Lui seulement) donc c'est ainsi que Dieu donna la Vie à ce qui devint l'humain, mais cette vie est le réceptacle d'une âme (qui est l'ego de l'individu en propre – sa propriété d'identité) et d'un esprit (qui a oublié ce qu'il était en réalité dans la mesure de Dieu lorsque ce dernier était vivant en présence du Dieu éternel)

Notre esprit ne se souvient plus de son identité, de sa personnalité spirituelle d'avant son « incarnation » en chair tout comme le bébé a tout oublié de sa vie intra utérine ou encore de sa venue au monde ; (Ne pas confondre avec la réincarnation propre à l'erreur et promulguée par certaines religions, dont je ne parlerais pas) puisqu'il n'est donné à l'homme, l'humain, de mourir une seule fois - Hébreux 9/27 - Et comme il est réservé aux hommes de mourir une seule fois, après quoi vient le jugement...

En réalité que connaissons nous de la vie, que savons nous de la mort, mis à part les quelques paroles données avec circonspection, avec prudence tant le sujet peut paraître brûlant. C'est alors que nous nous réfugions derrière ce que nous nommons prudemment : les « mystères » de Dieu. Une simple question : lorsque nous scolarisons nos enfants, c'est afin qu'ils reçoivent de l'enseignant une part de son savoir, afin de lui permettre de comprendre le monde dans lequel il est appelé à évoluer. Lorsque mes enfants furent envoyés chacun dans différents cours scolaires, c'étaient pour y recevoir plus que nous ne pouvions leur inculquer.

Il devrait en être ainsi de ceux qui parmi nous se disent « enseignants » mais qui, en réalité, ignorent tout du sujet a traiter. Ici, il est question de la vie, il est question de la mort.

Deux sujets qui peuvent paraître difficiles mais enfin est-ce que notre Dieu aurait ainsi parlé sur la connaissance qu'il voulu nous donner et que nous avons refusé si cette connaissance devait demeurer un « mystère ? » - Osée 4/6 - Mon peuple est détruit, parce qu’il lui manque la connaissance. Puisque tu as rejeté la connaissance, Je te rejetterai, et tu seras dépouillé de mon sacerdoce; Puisque tu as oublié la loi de ton Dieu, J’oublierai aussi tes enfants.

Mes frères, mes sœurs, la connaissance pour nous n'est pas une option, elle nous est bénéfique mais qui d'entre nous l'accepte pleinement ? Qui d'entre nous la perçois pleinement ? Qui d'entre nous peut enfin l'enseigner à ceux et celles qui aspirent à connaître la vérité afin de ne plus succomber aux paroles sirupeuses qui leurs sont distillées goutte à goutte sous le nom de « connaissance divine »

Regardez comment l'être humain appréhende ce qu'il ne connait pas ; Il le fait sur la pointe des pieds, tant les « instructeurs spirituels » leur ont lavé le cerveau en prétendant que tout était danger. Après tout, n'est-ce pas Paul qui dira que tout est permis mais qu'en réalité tout n'est pas utile, et que c'est sur ce concept véritable que notre vie quotidienne se bâtie, ancrée sur le Rocher des Siècles dont le nom est Yéshua le Christ, le Saint de Dieu, le Messie - 1 Corinthiens 6/12 - Tout m‘est permis, mais tout n’est pas utile; tout m‘est permis, mais je ne me laisserai asservir par quoi que ce soit.

La non connaissance conduit l'homme a être asservit à l'analphabétisme, et de très nombreux « chrétiens » sont des analphabètes spirituels tant ils sont maintenus dans une dépendance de non savoir ; C'est ainsi que procédait le clergé jusqu'à la Révolution française, qui seul détenait la connaissance de la lecture et de l'écriture ; Certains nobles ne possédaient pas même ces trésors qui leur auraient donné la puissance intellectuelle, la puissance spirituelle de pouvoir entrer dans la lecture des saintes écritures directement.

Les hommes étaient maintenus sous un joug écrasant! De Dieu, leur connaissance était restreinte et c'est ainsi que l'Eglise romaine avait les pleins pouvoirs sur les âmes. C'est ce même clergé qui décrétait hérétique celui qui se refusait de marcher en aveugle sous la domination de l'homme clérical ; Parfois ces « hérétiques » finissaient sous la torture et presque toujours sur le bucher ; En fait, réfractaires, ils possédaient une plus vaste vision de la vérité que nul ne voulait leur dé dévoiler. Pourtant, n'est-il pas vrai que le voile dans le temple, voile rendant inaccessible le lieu très saint et la connaissance fut déchiré dans le sens de la hauteur et cela sans le secours de la main de l'homme ?

La peur engendre la peur et ces gens vivaient dans la crainte entretenue par l'ignorance dont ils étaient l'objet. Paul dira  - 1 Thessaloniciens 4/13 - Nous ne voulons pas, frères, que vous soyez dans l‘ignorance au sujet de ceux qui dorment, afin que vous ne vous affligiez pas comme les autres qui n’ont point d’espérance.

Paul ici s'adressent à des personnes qui ont un désir express de savoir de quoi il est question lorsque l'homme quitte la terre après avoir connu son temps. Les termes qu'il emploie font mention de sommeil.

Pourquoi parlons nous de dernière demeure, de « repos éternel »... Est-ce qu'une fosse creusée, réceptacle d'un corps emprisonné dans ce qui est nommé « cercueil » est digne d'être appelée « demeure éternelle » lieu de « repos éternel » ? Je ne le pense pas, je ne veux pas même l'imaginer !

Parce que nous ignorons ce qu'est la vie tout comme nous ne savons que peu de chose relative à la mort. La mort fait peur à l'homme, même lorsque ce dernier atteste de vive voix qu'il sait qu'il n'est que poussière, ou encore qu'il n'est rien après la mort, ou plus encore qu'il renaitra dans un nouveau corps, sous une forme nouvelle, jusqu'à ce que son âme soit devenue « parfaite » dans ce monde afin d'entrer dans la dimension de l'éternité.

A cause de l'ignorance, nous constatons un événement nouveau : les vivants s'adressant aux morts tout comme si ces derniers étaient encore au milieu de nous, ou quelque part en errance pouvant accéder à l'écoute des vivants. N'est-ce pas là une marque tangible de la peur de la séparation éternelle ? N'est-ce pas là la marque indiscutable de l'ignorance du devenir des âmes et des esprits après la mort ?

Tout ceci n'est que erreur grossière engendrée par le Malin et entretenue par les incrédules.

La parole divine atteste ceci  - Hébreux 9/27 - Et comme il est réservé aux hommes de mourir une seule fois, après quoi vient le jugement

Apprenons à replacer les détails de notre vie dans le panel spirituel d'où nous sommes – la terre n'est qu'un lieu de passage pour un peu de temps, l'éternité ne se mesure pas au Mètre Etalon humain.

C'est ainsi que nous comprendrons, enfin notre vie et notre mort physique, les acceptant pour ce qu'elles sont, dans le contexte vrai qui est ce monde spirituel qui est nôtre (fait à l'image « spirituelle » de Dieu qui est « le Père des Esprits (donc notre Père à tous) - Hébreux 12/9 D’ailleurs, puisque nos pères selon la chair nous ont châtiés, et que nous les avons respectés, ne devons-nous pas à bien plus forte raison nous soumettre au Père des esprits, pour avoir la vie?


Pourquoi la vie ? Pourquoi la mort ?


Créé à l'image de Dieu, l'homme devait vivre non pas dans un lieu aseptisé mais dans un lieu de délices, en présence de Dieu Esprit. Dieu poussa la perfection en donnant vie à celle qui sera appelée « la femme » afin que sa créature vivante ne soit pas solitaire ; Toute la création allant de paire, il fallait qu'il en soit ainsi de la nature humaine. Une paire, afin que la terre se remplisse selon la volonté divine. Il n'était nullement question ni de maladie, ni de dents abimées, ni de souffle au cœur ; Il n'était pas question de mort non plus, cette dernière étant le fruit, sur terre (la mort existait en esprit dans le ciel ou sont les esprits) de la désobéissance, de la révolte contre Dieu le Père, car c'est bien d'une révolte dont il est question. Koré s'est révolté contre Moïse mais en réalité s'était une révolté contre l'Eternel – tout comme Israël regimba contre Samuel afin d'obtenir un roi selon les hommes - Nombres 26/9 - Fils d’Eliab: Nemuel, Dathan et Abiram. C’est ce Dathan et cet Abiram, qui étaient de ceux que l’on convoquait à l’assemblée, et qui se soulevèrent contre Moïse et Aaron, dans l’assemblée de Koré, lors de leur révolte contre l’Eternel.

Donc était la vie, puis vint la mort - Romains 5/12 - C’est pourquoi, comme par un seul homme le péché est entré dans le monde, et par le péché la mort, et qu’ainsi la mort s’est étendue sur tous les hommes, parce que tous ont péché,…

Il nous faut enfin admettre, par honnêteté, que nous sommes les artisans de cette déchéance physique de par notre comportement qui infecta puissamment notre vie spirituelle et engendra la séparation d'avec Dieu. Ainsi au terme de notre vie terrestre, monde que tous nous quittons un jour, nous sommes enfouis dans un lieu où l'homme, quel qu’il soit, ne peut plus avoir d'harmonie avec Dieu, la louange n'est pas présente dans ce lieu (le séjour des morts) - Psaumes 115/17 - Ce ne sont pas les morts qui célèbrent l’Eternel, Ce n’est aucun de ceux qui descendent dans le lieu du silence;

Esaïe 38/18 - Ce n’est pas le séjour des morts qui te loue, Ce n’est pas la mort qui te célèbre; Ceux qui sont descendus dans la fosse n’espèrent plus en ta fidélité.

Alors, pensez-vous toujours que dès notre mise en terre, que ce soit dans un tombeau « premier choix » ou simplement une fosse commune, nous entrons dans un lieu de repos éternel, un lieu de délices ? Lorsque nous « errons » dans les allées d'un cimetière, il est effarant de constater le luxe de certains mausolées dignes des grands hôtels richissimes alors qu'en fait, c'est un endroit ou la chair va se putréfier, se liquéfier, que ce qui faisait nos délices vas être rongé par la vermine, et les ossements mis à nus. Est-ce là ce que l'homme mesure en termes de délices ?

Funeste hérésie ! Incroyable méconnaissance de la vérité de Dieu laissé à l'homme pour son enseignement, afin que ce dernier n'ignore rien de ce qui sera.

Hébreux 11/5 - C’est par la foi qu’Enoch fut enlevé pour qu’il ne vît point la mort, et qu’il ne parut plus parce que Dieu l’avait enlevé; car, avant son enlèvement, il avait reçu le témoignage qu’il était agréable à Dieu. 2 Rois 2/1 à 9 - Lorsque l’Eternel fit monter Elie au ciel dans un tourbillon, Elie partait de Guilgal avec Elisée... 2/6 - Elie lui dit: Reste ici, je te prie, car l’Eternel m’envoie au Jourdain. Il répondit: L’Eternel est vivant et ton âme est vivante! je ne te quitterai point. Et ils poursuivirent tous deux leur chemin. 2/9 - Lorsqu’ils eurent passé, Elie dit à Elisée: Demande ce que tu veux que je fasse pour toi, avant que je sois enlevé d’avec toi. Elisée répondit: Qu’il y ait sur moi, je te prie, une double portion de ton esprit! Puisque la mort est nécessité pour l'homme, puisque ce passage est quasiment inévitable (la bible ne nous enseigne que seuls, deux hommes : Hénoch et Elie furent enlevés sans mourir) il faut mieux être assuré de ce qui en sera pour notre vie spirituelle, la seule qui, par le fait, à de la valeur puisqu'éternelle. Il ne faut pas, pour autant, mépriser notre vie sur terre, dans cet élément qui est nôtre ; l'un en fait étant le moteur de l'autre. Selon ce que nous aurons vécu sur terre nous récolterons le fruit. Romains 8/6 - Et l’affection de la chair, c’est la mort, tandis que l’affection de l’esprit, c’est la vie et la paix; Donc ne méprisons pas l'un au profit de l'autre, ce serait mal venu.

Si nous sommes régénérés dans la spiritualité provenant de la foi qui nous est donnée comme un présent sans prix par le Père éternel, nous sommes au fait de notre devenir après la mort, et ne sommes point effrayés ; Mais si cela était autre, il faudrait alors faire le point et savoir pourquoi nous sommes encore ignorants et apeurés de notre devenir.

Il faut faire la différence entre ce qui est charnel et spirituel en nous : l'Esprit (qui nous rend semblable à l'image de Dieu - Genèse 9/6 Si quelqu’un verse le sang de l’homme, par l’homme son sang sera versé; car Dieu a fait l’homme à son image ; ce même esprit qui atteste qu'en Dieu et par Dieu nous avons reçu la vie qui déjà sur terre est une vie faite pour l'éternité ; Si nous sommes vivants selon la définition de la vie dans la bible - Genèse 2/7 - L’Eternel Dieu forma l’homme de la poussière de la terre, il souffla dans ses narines un souffle de vie et l’homme devint un être vivant, et une âme nous est donnée afin d'avoir une identité propre, un caractère unique - 1 Corinthiens 15/45 - C’est pourquoi il est écrit: Le premier homme, Adam, devint une âme vivante. Le dernier Adam est devenu un esprit vivifiant.

La différence entre l’Adam charnel et l'Adam spirituel est que le premier verra la corruption parce que rien de ce qui est de la chair ne peut pénétrer le royaume de Dieu car toute chair est impur (avant la régénération) alors qu'il est écrit que le Saint de Dieu, le messie, Christ Yéshua ne verra pas la corruption, la mort ne pouvant ps le garder. Pourquoi ? IL EST DIEU !

Esaïe 35/8 - Il y aura là un chemin frayé, une route, qu’on appellera la voie sainte; Nul impur n’y passera; elle sera pour eux seuls; Ceux qui la suivront, même les insensés, ne pourront s’égarer.

Si nous sommes saints dans la sanctification qui nous vient d'une vie ancrée sur Christ Yéshua tel il est mentionné dans ce passage de Hébreux 6/19 - Cette espérance, nous la possédons comme une ancre de l’âme, sûre et solide; elle pénètre au delà du voile, ou dans celui-là - Esaïe 26/4 - Confiez-vous en l’Eternel à perpétuité, Car l’Eternel, l’Eternel est le rocher des siècles, notre espérance est juste, justifiée par Le Véritable !

L'homme mis sur terre, ami de Dieu le Père éternel, devait vivre pleinement ses jours à satiété, s'endormant repus de son âge. Vint cette chute de l'homme qui mit toute cette harmonie sens dessus dessous (tohu bohu) et l'anarchie régna sur le monde dans une cohésion surprenante des Ténèbres et de ceux-là qui en font partie. Toutefois, l'Eternel Dieu, Omniscient, Omnipotent et Omniprésent, connaissant avant même que cela ne soit, ce qui serait dans le devenir de la terre et de l'homme, interpella le Christ Divin, Dieu Yéshua et ce dernier accepta, après s'être proposé, d'être l'Agneau de Dieu puisqu'il ne pouvait pas y en avoir d'autre que lui - Esaïe 6/8 - J’entendis la voix du Seigneur, disant: qui enverrai-je, et qui marchera pour nous? Je répondis: Me voici, envoie-moi.

Le premier sang coulé : Abel qui reçu la mort de la main de son frère ! Premier sang versé après la chute, premier agneau dont la terre crie le nom ; Mais le seul sang versé qui porte en lui le sceau de dieu est le sang pur de l'Agneau sans tache qui s'est livré pour mourir de manière cruelle en crucifixion devant le ciel et la terre, afin de racheter l'âme humaine dans un salut glorieux et surtout mettre à jamais la mort hors état de nuire aux fidèles du Dieu trois fois saint dans lequel règne la sainteté des fidèles (s'ils sont en Christ le Divin roi)

Sur la croix, Satan fut vaincu certes, mais la mort fut mise échec et mat ! A jamais ! 1 Corinthiens 15/54 et 55 - Lorsque ce corps corruptible aura revêtu l’incorruptibilité, et que ce corps mortel aura revêtu l’immortalité, alors s’accomplira la parole qui est écrite: La mort a été engloutie dans la victoire.

O mort, où est ta victoire? O mort, où est ton aiguillon?

Il ne faut pas lire cela tout simplement comme une belle histoire réservée à quelques initiés ! Cela n'est pas ! Ce qui est véritable, c'est que Christ, pendant ce temps passé dans le temps de la mort, lui le Vivant, lui sur qui la mort n'avait aucun pouvoir, est entré pleinement dans la victoire divine, celle qui nous attend également, et a repris (il n'a pas demandé, il n'a pas supplié ; Il a dit : DONNE ! Et Satan s'est exécuté, a redonné à Christ l’Oint, le Divin, ce qui avait été pris non par détournement mais par autorité (Adam par sa désobéissance perdait l'autorité de Dieu) le Chilo (Autorité de Dieu donné à christ pour son passage en chair – Christ dans les cieux se nomme déjà LE CHILO – Genèse 49) et cette autorité retrouvé, le Seigneur l'a redonné à l'homme, non plus à l'homme Adam (glaise issu de la terre et poussière) mais à l'homme régénéré, à l'homme spirituel dont le nom est gravé sur la cuisse du Seigneur Vainqueur.

Hébreux 2/14 et 15 - Ainsi donc, puisque les enfants participent au sang et à la chair, il y a également participé lui-même, afin que, par la mort, il anéantît celui qui a la puissance de la mort, c’est-à-dire le diable, et qu’il délivrât tous ceux qui, par crainte de la mort, étaient toute leur vie retenus dans la servitude.

Nous avons écrit dans la Bible, un Psaume merveilleux qui peut nous servir de base de données dans toutes ces références bibliques que certains s'entêtent à apprendre par cœur, comme une récitation, que l'on sort de sa boite à malice de temps à autre quand il nous manque une argumentation. Ce Psaume est le Psaume 23. Il est splendide de vérité !

Voyez-vous, ce n'est pas une flèche que je décoche simplement pour faire du mal, non pas ! Ce que je veux souligner, c'est que nous pouvons agir ainsi, d'autres font pareillement, et nous les dénonçons comme « crécelles » et « moulins à prières » ignorants que nous sommes ainsi et agissons également de la même façon.

Lorsque l'Esprit saint en nous a toutes choses sous sa puissance, il n'est rien de surprenant de sa part, et c'est lui qui prend le relai lorsque nous sommes défaillants dans nos souvenirs.

Marc 13/11 - Quand on vous emmènera pour vous livrer, ne vous inquiétez pas d’avance de ce que vous aurez à dire, mais dites ce qui vous sera donné à l’heure même; car ce n’est pas vous qui parlerez, mais l‘Esprit-Saint.

Un homme, un frère, dira ceci en ce qui concerne l'Esprit saint : votre culpabilité est toute aussi grande que l'autorité de Dieu qui vous ordonne : soyez remplis de l'Esprit. C'est un commandement de Dieu, c'est un ordre. Il nous appartient de l'être, remplit, sinon Dieu ne s'adresserait pas à nous de cette façon. Ce frère?Charles Finney!

Dieu nous ordonne de ne pas nous enivrer de vins, et aussi d'être remplis de l'Esprit saint! Qu'attendons-nous donc pour l'être, remplis?

Revenons au Psaume 23/4 … Quand je marche dans la vallée de l’ombre de la mort, Je ne crains aucun mal, car tu es avec moi: Ta houlette et ton bâton me rassurent.

La « vallée de l'ombre de la Mort »... L'homme meurt et nous inscrivons sur des marbres funéraires des maximes si peu crédibles. Comment prétendre que le mort est dans le repos éternel si tu ne sais rien de ce repos ? Comment prétendre qu'il est dans sa dernière demeure si tu ne sais rien de cette demeure ?

Ce tombeau, cette sépulture n'est que la dernière demeure du corps qui déjà est entré dans le processus de la décomposition, mais que sais-tu de l'âme éternelle et de l'Esprit immortel ? Hein ? Qu'en sais-tu ?

1 Corinthiens 15/42 - Ainsi en est-il de la résurrection des morts. Le corps est semé corruptible ( pour chacun d'entre nous) il ressuscite incorruptible (pour ceux qui ressuscite dans la gloire de Dieu)

Celui qui meure sans que sa vie ne soit à Christ Yéshua, il est certain que la vie éternelle lui sera donnée certes oui, mais j'avoue ne pas vouloir partager son lieu d'aucune façon.
Après la mort vient le jugement mes amis, mes frères et mes sœurs ! Le Jugement de Dieu !

Jean 5/24 En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui écoute ma parole, et qui croit à celui qui m’a envoyé, a la vie éternelle et ne vient point en jugement, mais il est passé de la mort à la vie.

Ce passage de cette mort après la vie fait vivre beaucoup d'inquiétudes aux hommes qui se consolent de toutes les manières imaginables. Mais le Psaume 23/4 dit que l'Esprit saint est présent avec nous (ta houlette et ton bâton me rassurent) nous ne sommes pas seul errant dans un labyrinthe dans lequel nous irions sans espérance ! Pas de tampon entre l'instant où se ferment les yeux et cesse de battre le cœur ! Rien de tout cela ! Tu as vécu (avec où sans Dieu ignorant et méprisant le Christ Yéshua) tu vivras alors ton éternité de la même manière, avec où sans la présence de Dieu !

Croyez-vous que l'on quitte notre vie comme ça, de façon presque irrévérencieuse ? Non ! Il est avec nous l'Esprit saint de Dieu qui va nous assister dans ce temps (ce passage) qui se fait en un clin d’œil mais ça je ne le saurais que lorsque viendra mon temps de paraître devant mon Seigneur.

Lorsque mon époux, décédé maintenant depuis Mars 1999, j'ai pu expérimenter cette présence qui fut un baume pour moi : l'Esprit saint (tout esprit de Dieu est saint, Dieu est saint et tout esprit qui vient de Dieu est pareillement saint) est devenu présent, mais de façon palpable. Un esprit (celui de mon époux qui s'apprêtait à quitter la chambre mortuaire et qui était si présent encore) et ensuite un second esprit, plus puissant (sa présence remplissait tout l'espace de cette pièce) quelques secondes, le temps pour moi de réaliser ce que je vivais, puis plus rien... Et je savais qu'il ne restait à cet instant précis juste moi, et un grand vide dans cette chambre ; Oui, le vide installé après cette merveilleuse présence... Il est écrit que la mort des « fidèles » est précieuse au yeux de Dieu ! Cela ne se passe pas « à la sauvette » mais Dieu préside à cela par son Esprit – et un ange et cela est concret. C'est du « vrai » « du lourd » C'est l'amour de Dieu manifesté à ses enfants qui sont en peine.

Mon époux décédé depuis plus de 13 années et je dis que nul part j'ai pu lire qu'il fallait faire « son deuil » ! Si ma peine est moins forte, elle est toujours dans un coin de mon âme et mon cœur connait toujours ce déchirement de l'absence.

Lorsque mon jeune frère, alors âgé de 39 ans mourut, son visage émacié (il avait le sida) ne portait pas les stigmates de la maladie, même s'il était amaigrit, mais une paix qui n'avait rien de terrestre. Un joli sourire éclairait ce qui n'était plus qu'un masque (nous n'avons été avertit que 3 semaines après son décès et il avait passé ce temps dans un tiroir de la morgue d'un hôpital parisien) et lui qui avait connu tant de drames était enfin dans ce repos dont il nous est parlé ; Le repos de Dieu, qu'il connaissait depuis longtemps déjà. Il avait donné sa vie à Yéshua et reçu en retour l'assurance du pardon divin et du salut pour son âme.

Lorsqu'après les obsèques je retournais chez moi, je demandais à mon cher Seigneur une confirmation de ce que je présentais, de ce que je savais déjà, et il me fut donné, à l'instant même, cette consolation extraordinaire provenant du cœur aimant de notre Père, au travers de cette parole prononcée par Yéshua lui-même - Jean 18/9 - Il dit cela, afin que s’accomplît la parole qu’il avait dite: Je n‘ai perdu aucun de ceux que tu m’as donnés.

Précieuse au cœur de Dieu la mort de ses serviteurs et de ses servantes !


VIVRE DANS LA MORT


Certains penserons que cela n'est pas possible, d'autres penserons le contraire. Mais en réalité que nous dit le Seigneur ? Un jour, Pierre s'adresse au Seigneur en ce qui concerne Jean le disciple et le sujet de l'entretien est justement la mort. Jean 21/21 à 23 - En le voyant, Pierre dit à Jésus: Et celui-ci, Seigneur, que lui arrivera-t-il?Jean 21/22 Jésus lui dit: Si je veux qu‘il demeure jusqu’à ce que je vienne, que t’importe? Toi, suis-moi Là-dessus, le bruit courut parmi les frères que ce disciple ne mourrait point. Cependant Jésus n’avait pas dit à Pierre qu’il ne mourrait point; mais: Si je veux qu’il demeure jusqu’à ce que je vienne, que t’importe?

Nous constatons alors que Christ réaffirme la toute puissance qui lui vient du Père et qu'a sa demande Jean ne passerait pas par la mort physique.

Dans Jean 8/51 - En vérité, en vérité, je vous le dis, si quelqu’un garde ma parole, il ne verra jamais la mort, de quelle mort est-il question ? De la mort physique ? De la mort spirituelle ?

A Pierre, Christ dira que s'il le veut, lui, le Seigneur, Jean (ou un autre pourquoi pas?) ne passerait pas par la mort physique ; du moins c'est ce que l'on peut penser et croire. Toutefois si nous nous arrêtons sur la parole pré-citée il est affirmatif en disant que seul, celui-là qui gardera la parole éternelle de Dieu ne passera pas par la mort parce que même mort, celui-là qui est demeuré fidèle jusqu'au bout de ses jours gardera son âme vivante. La vie provient du souffle de la vie qui nous est donné par Dieu et l'âme, cette partie provenant de cette vie donnée de façon surnaturelle nous transmet la vie provenant de la volonté divine.

Nous sommes vivants (ce qui est un état d'être) et non pas nous vivons (ce qui est le verbe d'action)

Un être vivant demeure vivant même après sa mort parce que son âme vivante est éternelle, tout comme l'Esprit en nous atteste que cet état est bien le notre.

De plus, puisque nous sommes faits à l'image de ce Dieu Créateur qui est Le Dieu de toute la création, en qui nous sommes, nous sommes dans le même état que lui sauf en ce qui concerne la mort spirituelle à laquelle il n'est pas assujettit, tout comme il ne peut pas l'être à la Mort physique ; La Mort, rappelons-le est vaincue.

En parlant du Messie Sauveur, voici ce qui est dit concernant la mort  - Actes 2/24 - Dieu l’a ressuscité, en le délivrant des liens de la mort, parce qu’il n’était pas possible qu’il fût retenu par elle.

Hébreux 5/7 - C’est lui qui, dans les jours de sa chair, ayant présenté avec de grands cris et avec larmes des prières et des supplications à celui qui pouvait le sauver de la mort, et ayant été exaucé à cause de sa piété,

La Mort, exigeante et cruelle, à des droits auxquels elle tient fort. Ces droits proviennent de la chute de l'homme et de son détournement spirituel d'envers Dieu le Père.

Ce refus de l'amour du Père engendra plus que nous ne saurions l'imaginer, le si nous nous posons tant de questions aujourd'hui, c'est que beaucoup de vide demeure. Au commencement était l'Esprit de Dieu, Esprit créateur, Parole exécutrice de la volonté divine. Dieu parlât et il se fit le prodige dans la concrétisation de l'acte, et vint la vie sur terre, dans le ciel et sous l'eau.

Vint la vie dans sa splendeur. L'homme rejeta cela et à ce jour il suppose tout un tas d’inepties tendant à le rassurer sur son devenir d'après la vie. Ce n'est pas de la curiosité, c'est de la peur, froide, qui lui fait passer des nuits blanches sans trouver le repos pour son âme et pour ses os.

Genèse 3/22 - L’Eternel Dieu dit: Voici, l’homme est devenu comme l’un de nous, pour la connaissance du bien et du mal. Empêchons-le maintenant d’avancer sa main, de prendre de l’arbre de vie, d’en manger, et de vivre éternellement. 3/24 - C’est ainsi qu’il chassa Adam; et il mit à l’orient du jardin d’Eden les chérubins qui agitent une épée flamboyante, pour garder le chemin de l’arbre de vie.

En fait, le péché ayant rendu l'homme esclave de ce qui a dominé sur lui, a savoir le péché de désobéissance, nous sommes dès lors devenus ennemis de Dieu et nos ancêtres furent bannis de ce lieu idéal et merveilleux qu'était l'Eden que nous ne cessons de rechercher tout au long de notre vie terrestre. Nous avons faim et soif de ce bonheur qui nous a été retiré par cette action de rébellion et depuis nous sommes en quête afin de le retrouver. Et vinrent la souffrance, la maladie, la mort ! Le chemin d'approche d'Eden est fermé pour l'humanité pécheresse. Et ce, a jamais !

Romains 5/10 - Car si, lorsque nous étions ennemis, nous avons été réconciliés avec Dieu par la mort de son Fils, à plus forte raison, étant réconciliés, serons-nous sauvés par sa vie.

Romains 5/12 - C’est pourquoi, comme par un seul homme le péché est entré dans le monde, et par le péché la mort, et qu’ainsi la mort s’est étendue sur tous les hommes, parce que tous ont péché,… 5/14 - Cependant la mort a régné depuis Adam jusqu’à Moïse, même sur ceux qui n’avaient pas péché par une transgression semblable à celle d’Adam, lequel est la figure de celui qui devait venir. 5/17 - Si par l’offense d’un seul la mort a régné par lui seul, à plus forte raison ceux qui reçoivent l’abondance de la grâce et du don de la justice régneront-ils dans la vie par Jésus-Christ lui seul. 5/21 ... afin que, comme le péché a régné par la mort, ainsi la grâce régnât par la justice pour la vie éternelle, par Jésus-Christ notre Seigneur.

Ennemis de Dieu, nulle possibilité d'échapper à cette mort hideuse qui fait tant peur à l'humanité qui aimerait trouver la source de Jouvence qui garde une jeunesse éternelle mais qui n'empêche pas la décrépitude du corps jusqu'à sa déchéance complète qui se tient dans la mort... Genèse 3/19 - C’est à la sueur de ton visage que tu mangeras du pain, jusqu’à ce que tu retournes dans la terre, d’où tu as été pris; car tu es poussière, et tu retourneras dans la poussière.

La longévité est une des priorités humaines, voyez plutôt les sommes d'argent « pesées » pour tout ce qui touche à ce domaine. Mais en tout cela la vérité a été noyée, submergée par le mensonge de Satan, et l'homme vend don âme au diable pour quelques rides de moins.

Mortels ! Ecoutez la voix du Seigneur qui parle haut et fort, qui ne veut pas que vous demeuriez ignorants en ce qui concerne la vérité à savoir la vie et la mort ! La Vie et la Mort en Christ, la vie et la mort sans Christ !

Romains 6/21 - Quels fruits portiez-vous alors? Des fruits dont vous rougissez aujourd’hui. Car la fin de ces choses, c’est la mort … 6/23 - Car le salaire du péché, c’est la mort; mais le don gratuit de Dieu, c’est la vie éternelle en Jésus-Christ notre Seigneur.

1 Corinthiens 15/26 - Le dernier ennemi qui sera détruit, c’est la mort.

 

 

 

 

La Mort, puissance ennemie de l'homme, puissance ennemie de Dieu, fit tout ce qui était en son pouvoir afin d'assujettir l'homme mortel à sa volonté, allant jusqu’à lui proposer la vie éternelle en échange de l’âme humaine pour le compte de son Maître Satan. Depuis la haute Antiquité jusqu'à ce jour, la Mort n'est pas perçue comme une amie ; Très souvent ceux qui veulent mettre fin à leurs jours sont séduit par une vision de la Mort trompeuse. La Mort n'a rien d'une victoire, elle est corrosive (qui corrode. Substances corrosives, celles qui, mises en contact avec les parties vivantes, les désorganisent peu à peu) Elle est subversive (Action de séduire, d'égarer. ♦ Ces prédications séditieuses tendent à la subversion des faibles et des ignorants – Bossuet ) Oui la Mort prêche pour sa propre paroisse mais Paul atteste dans l'Epitre aux Romains 8/38 que jamais rien, par l'assurance qui lui provient de l'Esprit saint, ne saurait, ne pourrait le détacher en quoi que ce soit de cet amour provenant du cœur de Dieu pour lui, homme repentit. Pas plus que toutes les Puissances du royaume des Ténèbres non plus ! Il sait qui il est, ou il va, allant jusqu'à prétendre que la mort lui est un gain - Philippiens 1/21.

Christ notre vie, notre vie dans l'Alpha et dans l'Oméga ! Notre vie spirituelle rejaillie en vie et en force après la mort de Christ sur la croix pour que la mort, vaincue, le soit effectivement pour tous ceux, toutes celles qui y croient fermement, comme un ancrage de l'âme.

Notre corps putréfié , sous l'action combinée de certaines conditions et par manque de vie, entre en fermentation, subissant le pourrissement.

Cette action est celle qui est le lot de tout ce qui vit sur terre, dans les airs et sous l'eau. Rien n'y échappe, sauf Christ qui lui ne pouvait, en aucun cas, vivre cet épisode même dans sa chair.

Ce corps charnel est corruptible, c'est pourquoi, retenu en lui dans ce qui est mortel, donc corruptible, il faudra attendre, afin de vivre pleinement la défaite spirituelle de la mort, que notre corps revête l'incorruptibilité. Voyez les Saintes Ecritures :

1 Corinthiens 15/54 - Lorsque ce corps corruptible aura revêtu l’incorruptibilité, et que ce corps mortel aura revêtu l’immortalité, alors s’accomplira la parole qui est écrite: La mort a été engloutie dans la victoire – 15/56 - L’aiguillon de la mort, c’est le péché; et la puissance du péché, c’est la loi.


Une évidence :


2 Timothée 1/10 ... et qui a été manifestée maintenant par l’apparition de notre Sauveur Jésus-Christ, qui a détruit la mort et a mis en évidence la vie et l’immortalité par l’Evangile.

La Mort, dernier ennemi de Dieu vaincu (pas détruit, notez-le bien) sera vaincu dans le fait que l'homme vivra cet état de victoire auprès de Dieu dans le Saint des Saints (Christ, le Tabernacle de Dieu) dans la Vie éternelle (l'immortalité de l'homme sera enfin vérifiée par la connaissance et vécue en esprit pour ce qu'elle est évidemment, déjà révélée dans la délivrance spirituelle de l'Evangile)

Voyez comment cela nous est donné en révélation au travers de l'Epître aux Corinthiens  - 2 Corinthiens 2/16 … aux uns, une odeur de mort, donnant la mort; aux autres, une odeur de vie, donnant la vie. Et qui est suffisant pour ces choses? -

Hébreux 2/14 Ainsi donc, puisque les enfants participent au sang et à la chair, il y a également participé lui-même, afin que, par la mort, il anéantît celui qui a la puissance de la mort, c’est-à-dire le diable,

Hébreux 2/15 et qu’il délivrât tous ceux qui, par crainte de la mort, étaient toute leur vie retenus dans la servitude.

En s'adressant aux Hébreux, 9/5, Paul explique comment Christ Yéshua anéantit le pouvoir de la Mort dans le lien effectif de la nouvelle alliance par son sang versé (la Mort) - Et c’est pour cela qu’il est le médiateur d’une nouvelle alliance, afin que, la mort étant intervenue pour le rachat des transgressions commises sous la première alliance, ceux qui ont été appelés reçoivent l’héritage éternel qui leur a été promis.

Il faut comprendre que la Mort est vaincue parce que Christ Dieu vint en chair pour donner aux hommes l'accès à la liberté de la vie ; C'est ainsi, et seulement ainsi, dans l'acceptation de la mort sur la croix, en tant que Dieu Rédempteur, que l'âme humaine peut échapper à la Mort spirituelle et vive en éternité dans la vie divine retrouvée ; L'homme alors vivra de nouveau pleinement ce qu'il vivait auprès de Dieu au jardin d'Eden.

Ci-après, quelques explications provenant de la Parole de Dieu donnée à l'homme mortel afin de bien comprendre la volonté divine relative à la vie et à la Mort.

Apocalypse 1/18 … et le vivant. J’étais mort; et voici, je suis vivant aux siècles des siècles. Je tiens les clefs de la mort et du séjour des morts.

Dieu atteste ici que la Mort ( Esprit méchant) lui est soumise et que rien en dehors de sa volonté ne se fera. Que Satan se souvienne bien de cela ! Jamais il ne pourra dominer l'homme promu au salut éternel, même en se servant de la Mort. Jamais !

Apocalypse 6/8 - Je regardai, et voici, parut un cheval d’une couleur pâle. Celui qui le montait se nommait la mort, et le séjour des morts l’accompagnait. Le pouvoir leur fut donné sur le quart de la terre, pour faire périr les hommes par l’épée, par la famine, par la mortalité, et par les bêtes sauvages de la terre.

La Mort possède, dans une certaine dimension, une possibilité d'actions dont se sert le malin, mais qui n'en demeure pas moins pour autant soumise à la volonté divine.

La Création repose sur un seul fait : Dieu dit et cela s'accomplit !

Satan ne peut pas créer, il ne peut dans son action, faire que ce qui lui est permis ! Lui aussi est assujettit à la volonté de Dieu. C'est bien établit dans le « dialogue » entre Dieu et le diable en ce qui concerne la foi de Job. Oui, l'homme est « denrée périssable » - si je puis m'exprimer ainsi – et la mort est son devenir terrestre. Le soleil brille pour tous mais seul le « Juste » (justifié par Dieu dans sa foi en Christ) verra le Royaume divin et en jouira pleinement. A jamais !

Apocalypse 9/6 - En ces jours-là, les hommes chercheront la mort, et ils ne la trouveront pas; ils désireront mourir, et la mort fuira loin d’eux.... LA MORT NE SERA PLUS LA !

En effet, pareillement à la non présence sur terre de l'Esprit Saint juste avant l'enlèvement de l'Eglise pure, la Mort (en tant que Puissance) ne sera plus, et l'homme, tourmenté par les actions des démons libérés et plus actifs que jamais chercheront la Mort, tenteront de mettre fin à leurs jours de tourments mais cela ne pourra pas se faire ! Apocalypse 14/11 - Et la fumée de leur tourment monte aux siècles des siècles; et ils n’ont de repos ni jour ni nuit, ceux qui adorent la bête et son image, et quiconque reçoit la marque de son nom. Ils voudront mourir mais cela ne sera pas...

Un lieu de repos éternel auprès de Dieu attends les Elus du cœur de Dieu, et ce n'est pas un corps sous une pierre tombale dont il est ici fait mention.

Ce repos fait la différence entre ce que l'homme s'imagine et la réalité dans la vérité de Dieu.

Le repos de Dieu n'est pas seulement ce qui se pense dans la période du 7ème jour appelé sabbat ; Ce repos est de dimension éternelle parce qu'il se positionne dans l'Alpha et l'Oméga – Christ Yéshua -

Il est, Lui, notre repos. Pour toujours, à jamais.

Au travers du texte de Hébreux 3 et 4, il est évident que ce temps de repos est plus vaste qu'imaginé et plus étendu que révélé par la pensée de l'homme qui s'est arrêté à une journée de repos.

Quand Dieu veut nous faire savoir sa pensée, Il la donne clairement, et quand il nous est fait savoir que nous n'entrerons pas dans le repos de Dieu, parce qu'il le dit, parce qu'il nous fait savoir que sa colère est bien présente, que la coupe déborde, c'est un rejet envers ceux qui sont entré dans la désobéissance.

Celui qui dans le nouveau Testament, n'est pas actif dans le respect du Sabbat, Christ ira jusqu'à dire : ici, il y a plus que le sabbat - Matthieu 12/8 - Car le Fils de l’homme est maître du sabbat.

Ce n'est pas dans le Sabbat que la mort est vaincue ! C'est dans l'action de Christ !

Hébreux 3/11 Je jurai donc dans ma colère: Ils n’entreront pas dans mon repos  3/18 Et à qui jura-t-il qu’ils n’entreraient pas dans son repos, sinon à ceux qui avaient désobéi?

Hébreux 4/1 Craignons donc, tandis que la promesse d’entrer dans son repos subsiste encore, qu’aucun de vous ne paraisse être venu trop tard.

La grâce obtenue par la victoire de Christ sur la Mort permet encore à ce jour à l'homme d'entrer dans le repos de Dieu que ce soit dans la vie, que ce soit par la mort !

Hébreux 4/3 à 5 - Pour nous qui avons cru, nous entrons dans le repos, selon qu’il dit: Je jurai dans ma colère: Ils n’entreront pas dans mon repos! Il dit cela, quoique ses œuvres eussent été achevées depuis la création du monde. Et ici encore: Ils n’entreront pas dans mon repos!

Apocalypse 20/13 et 14 La mer rendit les morts qui étaient en elle, la mort et le séjour des morts rendirent les morts qui étaient en eux; et chacun fut jugé selon ses œuvres. Et la mort et le séjour des morts furent jetés dans l’étang de feu. C’est la seconde mort, l’étang de feu. ?

J'espère que tout ceci aura été suffisamment clair pour tous et que certaines appréhensions disparaîtront dans la révélation divine qui met en lumière ce qui est encore voilé pour quelques uns d'entre nous.

La Vie est un dont et la Mort notre ennemie déjà vaincue par l’œuvre spirituelle démontrée à Golgotha, ne peuvent être vécues par l'homme qu'en Christ Dieu, le Début et la Fin, l'Alpha et l'Oméga et non en dehors de lui.

Le péché demeure dans le monde et tant qu'il en sera ainsi, la Mort aura des prérogatives qu'elle entend bien exercer jusqu'aux temps ou elle finira jeté dans l'Etang de feu – là où est la dimension de la deuxième mort – mort spirituelle loin de Dieu et dans l'impossibilité de revenir dans le repos du salut.

Luc 16/24 à 30 - Il s’écria: Père Abraham, aie pitié de moi, et envoie Lazare, pour qu’il trempe le bout de son doigt dans l’eau et me rafraîchisse la langue; car je souffre cruellement dans cette flamme. Le riche dit: Je te prie donc, père Abraham, d’envoyer Lazare dans la maison de mon père; Et il dit: Non, père Abraham, mais si quelqu’un des morts va vers eux, ils se repentiront.

Erreur funeste ! Christ ressuscité revint parmi les siens et pourtant...Homme têtu ! Homme rebelle...

Un jour prochain, nous vivrons Apocalypse 21/4 - Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n’y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu, mais en attendant ce jour béni, il nous faut vivre Michée 2/10 - Levez-vous, marchez! car ce n’est point ici un lieu de repos; A cause de la souillure, il y aura des douleurs, des douleurs violentes.

Il est question ici de douleurs violentes – elles ne parlent pas du repos de l'âme séparée du corps dans l'attente de la résurrection

Bientôt sera vécu Apocalypse 6/11 - Une robe blanche ( pas un linceul, vêtement de mort, mais une robe blanche, vêtement des noces) fut donnée à chacun d’eux; et il leur fut dit de se tenir en repos quelque temps encore, jusqu’à ce que fût complet le nombre de leurs compagnons de service et de leurs frères qui devaient être mis à mort comme eux

Le repos de Dieu annoncé par le Seigneur préfigure le repos qui nous est accordé lorsque nous attendons dans le shalom divin la résurrection – il est question du repos dans le sabbat – mais le sabbat ne donne pas le salut, tout comme il ne donne pas l'assurance de la vie éternelle, c'est une loi de Dieu. Matthieu 11/28 et 29 - Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos.- ici il s'agit bien du repos après la mort - Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis doux et humble de cœur; et vous trouverez du repos pour vos âmes.


A la vie, a la mort ! Pour Christ et en Lui !

Israël ! Serviteur de Dieu n'ait pas de crainte lorsque la fin de ton temps va venir ! Rien ne saurait te séparer de l'amour de Ton Seigneur et Maître Christ Yéshua.

Lorsque dans Jérémie 46/27 il est précisé que la délivrance de la terre d’exil, terre lointaine, terre de séparation, ton Dieu, notre Dieu nous affirme qu'Il nous délivrera des affres de la Mort afin de pouvoir entrer dans la « terre promise » qui est Le Royaume de Dieu dans lequel toutes larmes seront effacées à jamais.


Nous sommes nous les serviteurs et les servantes du très Haut son Israël spirituel, Il est notre Terre promise et nous marchons afin de nous rendre dans ce lieu glorieux où la mort n'a plus préséance !


Shalom et amen à vous tous.


Naomie