Site Web du Ministere de NAOMIE

NAOMIE BETHEL

title

 

Ainsi soit-il !


Par Naomie le 17 avril 2015.





shalom !



Que la paix du Tout-Puissant soit sur chacun d'entre nous, d'entre vous, sur ceux qui m'aiment et sur ceux qui ne ne m’aiment pas.


Si ma seule préoccupation était d'entretenir de bonnes relations avec l'humain, je perdrais très vite la vision de l'objectif qui m'a été fixé par le Saint de Dieu.

C'est pourquoi faites comme moi, ne perdez pas votre temps à vouloir me juger ou m'écrire des injures, ce n'est pas moi que vous lapidez ainsi, mais vous lapidez le Seigneur au travers de sa servante.


Donc puisque nous devons nous aimer les uns les autres, je vous bénis dans l'amour de notre Dieu.


Naomie.




Ainsi soit-il !


Lorsque nous nous exprimons de la sorte, nous disons à Dieu notre acceptation pleine et entière de sa volonté ! Amen ! Oui Seigneur je suis d'accord et j'accepte. De ce fait, nous « signons un contrat » de confiance avec notre Dieu qui lui, a signé à Golgotha un contrat de sang qui nous lie avec lui dans l'espérance du salut qui vient de son sacrifice complet.


C'est en prenant connaissance du discourt de ADO que je compris que ses paroles allaient lui porter préjudice et ses retourner contre lui, tout comme il en fut pour Pharaon lors de son dernier contact d'avec Moïse.

Souvenez-vous : Moïse s'en retourne auprès de Pharaon dans une insistance grandissante. L'Egypte est exsangue et languissante après le passage des « 10 plaies » qui l'on affaiblie chaque fois un peu plus.

Pharaon vacille mais demeure sur sa position, ne sachant pas que son triste combat est perdu d'avance. Qui en effet peut lutter contre Dieu « Je Suis » et en sortir vainqueur ?


Exode 10/28 et 29 - Pharaon dit à Moïse : Sors de chez moi ! Garde-toi de paraître encore en ma présence, car le jour où tu paraîtras en ma présence, tu mourras. Tu l’as dit ! répliqua Moïse, je ne paraîtrai plus en ta présence.


Ainsi soit-il !


Ce fut la mort de tous les premiers-nés mâles d'Egypte tant humains qu'animal. Ce qui fut dit par la bouche de Pharaon devint sentence contre lui qui fut frappé par la mort de son premier-né le prince d'Egypte héritier de la dynastie, mais par la mort de tous les mâles premiers-nés des égyptiens de tous rangs, et de tous les animaux de toutes espèces.

N'oublions pas que la parole de dieu dit ceci  - Exode 10/1 - L’Eternel dit à Moïse : Va vers Pharaon, car j’ai endurci son cœur et le cœur de ses serviteurs, pour faire éclater mes signes au milieu d’eux.

Ainsi soit-il !


Beaucoup d'entre vous vont se demander en quoi il faut faire un rapprochement avec ADO et sa déclaration fracassante concernant la position de la Côte d'Ivoire envers ceux qui devront être jugés sur le territoire ivoirien avec grande sévérité, suite au drame et aux morts de ceux qui payèrent le prix, par le sang versé, des dernières élections présidentielles qui aboutirent à l'élection de ADO et à la chute de L.Gbagbo retenu à La Haye.

Le texte est explicite et ne permet aucune erreur d'interprétation.

Ouattara met en évidence la dureté avec laquelle il entend faire exercer la loi envers les criminels dont il n'est pas ! (sic)



Discours de ADO.

« Nous allons continuer à juger ceux qui ont commis des crimes, personne n’ira à la CPI. Nous jugerons toutes les personnes ici en Côte d’Ivoire parce que nous en avons la capacité et (pour) montrer que nous sommes un pays moderne et un pays de droit », a dit M. Ouattara.

« Tous ceux qui ont commis les atrocités seront jugés et continueront d’être jugés quelles que soient les opinions nationales et internationales », a affirmé M. Ouattara, devant des organisations de victimes de la crise post électorale.

Si « tous ces bourreaux » veulent « la clémence de la Nation, par l’intermédiaire du président de la République, il faut qu’ils demandent pardon aux Ivoiriens (sinon) il n’y aura pas de grâces ou d’amnistie », a-t-il prévenu.

« J’entends ici et là des bêtises de justice des vainqueurs, est-ce qu’on a besoin d’une justice des vaincus? Si c’était les autres, ils nous auraient tués tous », a-t-il lancé, ajoutant: « nous sommes un pays de droit ».

Ouattara qui a dit être « très très bouleversé » par ces violences post électorales qui ont officiellement fait plus de 3.000 morts, a toutefois appelé les victimes à « accepter de pardonner » car « la Côte d’Ivoire a besoin de tourner cette page » et de « vivre ensemble ».



Ainsi soit-il !



Comme il en fut ainsi pour Pharaon, qui osa défier « Je Suis » par ses propos et son attitude envers le peuple saint de Dieu, qu'il en soit de même pour celui qui ose défier l'Eternel Dieu, agissant de mèche avec ses lieutenants et ses magiciens démoniaques qui font couler le sang des innocentes victimes afin de s'attirer les bonnes grâces de Satan et le soutien de ses démons.



Il est écrit ceci : Esaïe 9/2 (9/1) - Le peuple qui marchait dans les ténèbres voit une grande lumière ; Sur ceux qui habitaient le pays de l’ombre de la mort une lumière resplendit.



QU'IL EN SOIT AINSI !


Amen.