Site Web du Ministere de NAOMIE

NAOMIE BETHEL

AFFERMISSEZ VOS PIEUX !

 

 

 

Par Naomie, le 16 Décembre 2008.

 

Depuis deux jours, je suis « mal à l’aise » et perturbée, parce que je constate, encore une fois, la veulerie humaine, et mon âme souffre, ainsi que mon corps, de ce désordre et ce marasme qui ne présument rien de bon, je vous l’affirme.

 

Encore une fois, l’homme ne tire aucune leçon des évènements actuels, et il en est ainsi même au niveau le plus haut de notre pays : le ministre de l’éducation reporte d’un an les changements que la présidence réclame, avec pour commentaires : il ne faut pas que les réformes annoncées soient à l’effigie des réformes chiraquiennes…

Tout va de mal en pis, mais on s’en tient à ce défi qui consiste à faire mieux. Mais est-ce mieux ce que nous vivons ? Je ne le crois pas.

 

Le site est né il y a une quinzaine de mois, sur l’injonction du Seigneur qui l’a ainsi voulu, et tel qu’il est.

Bien des paroles du Seigneur ont été écrites parce qu’elles m’avaient été données pour tous, pour moi, pour vous, pour les « chrétiens bouillants, les tièdes et refroidis, les nations, les humains… »

Je me suis exécutée parce que je n’avais que cela à faire, et j’en suis heureuse.

La fin de l’année est le temps du bilan ! Si je devais en faire un, je mettrais les actifs face aux passifs, et en faisant la balance comparative d’entre les deux, je verrais ma position face à Yéshua. Non pas selon ma vision, mais selon la sienne.

Sommes-nous prêts à le faire ?

Pour moi, je n’attends pas la fin de l’année pour agir ainsi, et grand bien en surgit, parce que mon adversaire ne peut pas me prendre par surprise.

 

Nous vivons une période difficile, mais celle-ci avait été annoncée et ce, il y a déjà des années.

En Janvier 2004, je recevais, à « Béthel » les paroles prophétiques suivantes, que le Seigneur m’a demandé de réécrire.

Pourquoi ? Je ne le sais pas, mais ce que je sais, c’est que nul ne « dispute » la volonté du Seigneur, tout du moins, pas moi.

 

La tempête souffle, mais à l’image de ce que les éléments naturels nous offrent en spectacle, elle n’est pas finie. Et pour tenir fermement, pour ne pas aller à la dérive, ancrons nos pieux spirituels sur le Rocher des siècles et surtout affermissons-les..

Le Seigneur veut que nous nous affermissions en Lui, seul moyen de passer au travers de cette épreuve mondiale (n’est-ce pas le temps de la mondialisation ?)

 

Noël est là, songez à ce que cela doit représenter pour chacun d’entre nous, si nous croyons que le Fils est venu en chair pour donner sa vie pour nous, et nous conduire jusqu’au Père céleste.

 

Chers frères et sœurs, chers amis et ennemis, je vous bénis dans le nom propice, le nom au-dessus de tous les noms, Yéshua, Le Messie.

N’oubliez pas, n’oublions pas : Il revient chercher les enfants du Père, et ce, très bientôt.

Shalom.
Naomie.

 

Prophétise Ma parole dit le Seigneur ! Qu’importe le temps ! Il M’appartient.

 

2 Janvier 2004 :

 

« Je ne connais ni le jour, ni l’heure, et menteurs seront trouvés devant Moi ceux qui donnent un jour et une heure, en ce qui concerne Ma venue en ce monde.

J’ai donné des signes à la terre, J’ai annoncé  Ma parole afin que l’homme reçoive un enseignement en tout ce qui Me concerne, en ce qui le concerne, sur son origine, sur son passé, sur son présent et sur son avenir.

Et l’homme ne M’a pas entendu ; il a couru derrière ses propres chimères et aujourd’hui, alors que le monde crie « paix sur la terre » Moi, Je dis : il n’y aura pas de paix ».

 

La voix des « prophètes » se lève et crie :  « paix sur la terre » et Moi, je dis qu’il n’y aura pas de paix sur la terre.

Le vin a été tiré, vin de la méchanceté, vin de l’ivrognerie spirituelle, la coupe a été tendue et mon peuple a bu jusqu’à la lie.

Aujourd’hui, il suce le vin de l’amertume. Et jusqu'à quand ?

Jusqu’à quand allez-vous ainsi fermer vos oreilles pour ne pas entendre la voix de Mes prophètes annonçant Ma venue ?

J’ai dis :

« Nul ne connaît le jour ni l’heure de Ma venue, sauf le Père, et Il ne l’a révélé à personne ».

Menteurs seront trouvés ceux qui donnent une date à cet événement, car il est écrit : en un instant, la terre entière connaîtra Ma venue.

 

Aujourd’hui, Je vous dis : affermissez vos pieux, tendez vos cordages !

 

Je vous dis également, pour vous Mes enfants : Je vous offre une année de Grâce !

 

Affermissez vos pieux et étendez vos cordages.

Vous allez vous étendre de droite et de gauche, du Nord et du Sud ; mais cela ne vient pas de vous.Cela vient de Mon amour pour vous, dit le Seigneur.

Vous avez été éprouvés, vous avez été criblés, vous avez été sassés, Ma main a agit contre vous afin que vous soyez éprouvés et épurés comme de l’or, l’or le plus fin qui coule de Ma maison.

Vous avez souffert, mais aujourd’hui Je vous dis : affermissez vos pieux et tendez vos cordages, car Je vous offre un temps de paix et de repos.

Je ne vous secouerais pas à l’infini car une terre n’est pas indéfiniment labourée.

A un temps, en son temps, elle est ensemencée, et, en son temps, le germe porte son fruit.

Vous avez été labourés, vous avez été ensemencés, vient le temps de faire lever la moisson dit le Seigneur.

 

Je vous avais annoncé ces choses, par étapes, afin que vous sachiez que Mes yeux étaient portés vers vous.

Je vous ai d’avance annoncé toutes ces choses, et Je vous ai dis : « Vous n’êtes pas des orphelins ».

 

Continuez à espérer, car, comme  vous ne connaissez ni le jour ni l’heure de Mon retour, veillez constamment afin que vos lampes soient pleines de cette huile dont vous allez avoir besoin.

 

Je vous ai dis : « Je fais de vous la lumière du monde », et Je vous ai dis « vous êtes le sel de la terre ».
Soyez vigilants !

 

On essaiera de vous prendre ce que vous avez, on essaiera de vous faire comprendre que vous ne marchez pas dans les chemins de Ma vérité.

Mais Moi, dit le Seigneur, aujourd’hui Je l’atteste par Mon Nom, car il n’y a pas d’autre nom plus grand que le Mien, que vous êtes dans Ma vérité.

Votre souffrance est devant Moi, comptée, pesée, épurée. Mais ceci afin que vous portiez du fruit.

Rien au hasard ! En ce qui vous concerne, rien au hasard.

Je suis Celui qui Est et J’atteste que ces paroles sont véritables, car elles proviennent de Mon cœur.

Je veille sur vous.

 

La terre tremble plus que jamais, la terre tremble et les hommes continuent d’aller chercher dans l’espace un avenir qui n’est pas le leur.

Leur avenir est en Moi.

Il faut le leur dire !

Il faut dire à Mon Eglise qu’il lui faut se réveiller de sa léthargie de la mort.

Il faut dire, annoncer, avertir !

Ne vous lassez pas ! Ne vous lassez pas !

Bientôt ! Bientôt, des voix vont se lasser et se taire, alors, la voix mensongère de ce monde va se lever, plus forte que jamais, annonçant des choses qui ne viennent pas de Ma maison.

 

Alors, Je vous demande : affermissez vos pieux dans Ma vérité.

Ne regardez pas à ce que vous êtes, regardez à ce que Je suis, dit le Seigneur.

Ne regardez pas le chemin par lequel vous passez ; regardez à cette espérance  que Je mets devant vous.

Et Je dis : affermissez vos pieux et tendez vos cordages.

Les prémices sont là et Je vous dis que bientôt, un signe venant du ciel, un signe venant de Moi sera donné à Mes enfants.
Aujourd’hui, Je vous fais avancer dans la révélation de ce que Je veux, de ce que Je dis, de ce que Je désire.
Je vous conduirais encore, encore et encore, mais Je ne ferais pas taire les faux-prophètes.

Je ne ferais pas taire les voix mensongères.

Si vous Me suivez, vous connaîtrez toujours Ma voix.

Vous saurez toujours qui vous conduits, derrière qui vous marchez, et qui vous servez.

Je rends votre oreille exercée à Ma voix dit le Seigneur. Vous ne vous tromperez pas.
D’autres déjà s’égarent et sont trompés par les voix mensongères de ce monde.

Mais vous reconnaîtrez Ma voix et vous Me suivrez.

Aujourd’hui, Je vous dis : Mes enfants, affermissez vos pieux et tendez vos cordages, car les prémices de mes promesses sont en route. »

 

Il s’est passé cinq années depuis cette parole, et le vent a soufflé, et souffle de plus en plus fortement ; C’est pourquoi nous avons été avertis d’affermir nos pieux.

 

Lorsque le Seigneur s’adresse à l’homme, nous devrions, tel Samuel, garder et ne pas perdre une seule de ses paroles.

 

Les faux-prophètes ont mêlé leurs voix à celle du monde. Et l’esprit des faux-prophète, esprit d’Hanania, est à l’œuvre afin de contredire, voir même accuser les prophètes du Seigneur de mensonge.

La parole de Dieu avertit en disant que le prophète est celui, celle, dont la parole annoncée est suivit de l’accomplissement.

Lorsque l’on me demande comment faire la différence, je dis simplement ceci.

 

Puisque le Seigneur veut que cette parole soit réécrite, alors, c’est pour notre bien.

Parfois je ne sais pas pourquoi Dieu veut ou ne veut pas, mais Il n’en demeure pas moins le Seigneur de toute la terre devant qui mes genoux ont fléchit.

 

Parle Seigneur, ta servante écoute !

 

 

DECLARATION A LA TERRE !

 

4 Janvier 2004.

 

Le Seigneur déclare à la terre :

 

« Je hais vos balances faussées, et Je ne vous laisserai plus agir !

Je lève Ma balance de Justice et d’équité dit le Seigneur, afin de mettre en péril vos balances de mensonges, de vols et d’iniquité.

Je ne bénirai plus votre huche dit le Seigneur, à vous tous qui avez exercé le mensonge dans le commerce pour asservir les plus petits.

Ma balance de Justice et d’équité est au-dessus de vos balances faussées.

Et Je vais exercer, maintenant, dit le Seigneur, la Justice et l’Equité là où vous avez exercé l’injustice, le vol et l’iniquité.
Je pose Ma main maintenant sur vos commerces iniques dit le Seigneur !

Terre ! Je t’avertis ! Ecoute Ma voix ! Je parle encore et Mes paroles se font pressentes, dit le Seigneur, et il te faut  les écouter.

Je t’avertis encore ; terre, dans ta folie et ton désordre.

Je t’avertis et Je te dis que Je vais maintenant M’opposer à tes balances faussées. Car Je les hais ! De toute éternité, J’ai préconisé le droit, la justice, et Je t’ai dis : fait justice et droit à la veuve et à l’orphelin.

Et toi, tu en as profité pour les oppresser, pour les pressurer, pour les rendre encore plus malheureux. Tu as exercé ton injustice sur des continents, sur des pays, sur des races. Tu n’as pas eu pitié, et ton commerce a été trouvé inique.

Je te le dis aujourd’hui : « Je pose Ma main ! Et Ma main va être un poids sur toi que tu vas sentir ».

Tout ce qui est iniquité, injustice, commerce méchant, vol et rapine, Ma main va s’exercer contre toi.

Je te le dis : terre, écoute-Moi ! Ecoute-Moi !

Tu te crois riche et Je te dis : terre, tu es pauvre !

Tu te crois vêtue, et Je te dis : terre, tu es nue !

Tu dis que tu entends ? Si tu entendais, tu entendrais Ma voix qui crie des quatre coins de l’horizon et qui te dit : reviens à Moi ! Repends-toi de ton péché,

repends-toi de ton injustice, repends-toi de ta méchanceté. Reviens à Moi ! Mais tu ne reviens pas car tu te dis, dans ton insolence, que tu es riche, que tu es parée, que tu ne manques de rien, que ton commerce est prospère. Mais au-dessus de tout cela, il y a ton orgueil et ta vanité, et Je vais poser Ma main sur ton orgueil, sur ta vanité, sur ta monnaie prospère.
Ta monnaie est faite d’iniquité et de méchanceté.

Aujourd’hui, Je te le dis : terre ! Si tu entends Ma voix, n’endurcis pas ton cœur car bientôt Je fermerai les portes de la miséricorde !

Je M’élève en justice contre ton commerce qui est un commerce d’injustice, de méchanceté, et Je vais te montrer ce que tu n’as pas accompli.

Je vais te montrer que tu as ignoré le pauvre, que tu l’as méprisé, alors que Je te demandais de faire grâce, que Je te demandais de faire miséricorde.

Je t’ai dit qu’il n’était plus temps pour toi de te confier dans tes richesses, mais tu n’as pas entendu.

Tu continues à t’enivrer de ta méchanceté et de ton injustice.

Jusqu’à quand, terre, ignoreras-tu Ma voix ?

Jusqu’à quand, terre, feras-tu taire la voix de ta conscience, qui n’est que la voix de l’Esprit Saint, que tu négliges et rejettes ?

 

Aujourd’hui encore, Je parle, et Je lève Mes prophètes, et Je leur dis :

« Mes prophètes, vous que J’appelle à parler, pourquoi vous taisez-vous ? Pourquoi n’annoncez-vous pas Ma parole avec vérité et justice ?

Pourquoi craignez-vous les « Hanania » de la terre ?

Ne t’ais-Je pas dit que si tu trembles devant eux, Je te ferais trembler ?

 

Aujourd’hui, libère-toi de ta contrainte, libère-toi de ton opprobre, libère-toi de ta peur.

Je t’ai établi pour être Ma voix sur les nations, et Je te dis : maintenant, J’exerce Ma main, J’exerce Ma justice, et bientôt, vous allez connaître que, parce-que J’ai parlé, J’agis aussi, dit le Seigneur ».

 

Le temps a passé aussi n’est-ce pas ?

Le gouvernement cherche à faire voter une loi qui touchera les veuves et diminuera leur revenus.

 

Notre Dieu n’est jamais pris de cours, et lorsqu’Il s’adresse à la terre, aux hommes, Il exécute pleinement ce que Sa bouche a dit.

Voyez comment le commerce, la justice, la finance ont été touchés dans leur ensemble.

 

Le Seigneur, Juste et Equitable, veut que l’homme se tourne vers Lui, et pour cela, Il emploie tous les moyens.

Pharaon connaîtra la puissance de ce Dieu inconnu de lui au travers du défi que Dieu lui a lancé par la bouche de Moïse et de l’application de dix plaies successives, allant crécendo, jusqu’à la mort des premiers-nés des hommes et des animaux.

Mais Pharaon Séti avait commis ce crime de mort des enfants d’Israël avant de mettre ceux-ci en esclavage.

Dieu est juste, juste retour des choses, sans partialité parce que notre Dieu est impartial, et ne fait acception de personne.

 

Il y a quelques jours, le Seigneur m’a montré que des morts « incompréhensibles » surviendraient afin de conduire ses enfants, voir les incrédules, dans la puissance et la force de Son bras et de Son amour indéfectible pour nous, l’humanité tout entière.

 

Je ne veux pas que l’homme meure dit le Seigneur Yéshua, 1 Timothée 2: qui veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité.

Amen !