Site Web du Ministere de NAOMIE

NAOMIE BETHEL

 

 

ADAM ! OU ES-TU ?

 

 

 

 par Naomie./2009.

 

Genèse 3:10  /11 Il répondit: « J'ai entendu ta voix dans le jardin, et j'ai eu peur, parce que je suis nu, et je me suis caché.

Et l'Eternel Dieu dit: Qui t'a appris que tu es nu? Est-ce que tu as mangé de l'arbre dont je t'avais défendu de manger? »

 

Genèse 3:21 -  L'Eternel Dieu fit à Adam et à sa femme des habits de peau, et il les en revêtit.

 

En cette belle matinée automnale,  saison à laquelle va ma préférence je l’avoue, j’ai pris avec moi ma chienne et nous sommes parties toutes deux dans la campagne silencieuse et réchauffée par le soleil.

C’est alors que j’entendis du bruit et levais la tête, occupée que j’étais à cueillir quelques fleurs trop souvent dédaignées parce que plus humbles que certaines cultivées.

Moi je les aime tout particulièrement parce qu’elles embellissent les lieux par leur seule présence et dans ma maison, j’aime ces taches de couleurs disséminées par-ci par-là.

 

Donc, disais-je, le bruit me fit relever la tête et je vis un troupeau de jeunes vaches arriver vers moi, par curiosité pour le chien peut-être.

Elles se sont arrêtées et je les contemplais pour leur beauté. Je pensais que lorsque Dieu entreprend une action, elle est parfaite, et la beauté de ces animaux m’a émue.

 

C’est alors que je pensais à cette parole tirée du livre de la Genèse 3/10  lorsque Dieu appelle Adam et n’obtient aucune réponse. C’est la question posée par l’Eternel Dieu : Adam ! Où es-tu ? Et la réponse apportée par ce dernier  va produire l’acte suivant : l’Eternel Dieu va donner à Adam et à Eve également les premiers vêtements. Ceux-ci sont en vérité des peaux de bêtes (Genèse 3/21). Premier sang versé.

 

Toujours dans mes réflexions, une question posée à moi-même  : est-ce que les peaux étaient tannées ? Ne l’étaient-elles pas ?

De quelles peaux s’agissaient-il ? Etait-ce des animaux domestiques ? Tous les animaux sont domestiques  (Genèse 2/19-20) puisque l’homme Adam va selon la volonté de l’Eternel leur donner un nom à chacun et dominer sur eux.

Alors de quoi était-il question ? Cela ne nous est pas révélé mais ce qui est certain, c’est que cet acte découle de la désobéissance du couple et amène par conséquent, l ‘effusion du sang. Cette première effusion de sang, par la main de Dieu, est la préfiguration du sacrifice sanglant de Yéshua, Agneau de Dieu, mort par crucifixion.

Désobéissance égale mort !

 

Par cet acte divin, Dieu veut amener le premier homme à comprendre une chose : que pour couvrir sa nudité et sa honte révélées, seul, le sang sur sa vie peut ôter de  devant la face de Dieu l’image du  péché qu’Il ne peut voir dans sa sainteté.

Ce que Dieu veut aussi lui faire comprendre, c’est que le sang des animaux ne peut pas, ne pourra jamais absoudre le péché. C’est ce qui nous est décrit dans la bible, Parole de Dieu, Parole vivante !

Dans le rituel judaïque dévoilé à Moïse, Dieu pose le fondement de ces rituels accomplis sur l’effusion du sang animal. Mais Il démontre que cela est vain puisqu’il faut les répéter encore et encore.

Hébreux 10/11 « Et tout sacrificateur se tient debout, chaque jour, faisant le service et offrant souvent les mêmes sacrifices qui ne peuvent jamais ôter les péchés.

 

Hébreux 10:5 -  C'est pourquoi Christ, entrant dans le monde, dit: Tu n'as voulu ni sacrifice ni offrande, Mais tu m'as formé un corps;

 

Voyez le nombre d’animaux sacrifiés, que ce soit pour le sacrifice d’expiation ou autre ?

 

Si cela avait été suffisant pour ôter le péché de devant la face de Dieu et de dessus la vie de l’homme, jamais le couple ne serait sorti du jardin d’Eden.

Mais cela ne suffisait pas, cela n’était pas la volonté de Dieu.
Pourquoi ?

Parce qu’il fallait que l’homme accomplisse et subisse  pleinement en lui l’action de mort par le  péché pour que le plan de Dieu accomplisse pleinement l’œuvre de la vie par la rédemption en Yéshua.

 

La main de Dieu s’abat lourdement  sur des animaux innocents qu’Il a créé et les dépouillent afin de jeter leurs peaux sanglantes sur les corps dénudés du couple humain (et non pas humanoïde) et c’est ainsi revêtu qu’il sera chassé loin de la face de Dieu, à peine couvert de leur nudité. Mais si déjà  le sang coule sur eux, il ne sera pas suffisant pour ôter leur péché de désobéissance envers Dieu et leur acceptation et soumission à la corruption qui leur fut présenté par le serpent ancien, connu sous son identité : le diable.

 

Sophonie 1:7 et 8 -  Silence devant le Seigneur, l'Eternel! Car le jour de l'Eternel est proche, Car l'Eternel a préparé le sacrifice, Il a choisi ses conviés. Au jour du sacrifice de l'Eternel, Je châtierai les princes et les fils du roi, Et tous ceux qui portent des vêtements étrangers.

 

De quels vêtements est-il fait ici allusions ?

Est-il question d’une mode ? Les modes changent mais pas la Parole de Dieu, aussi de quoi est-il ainsi fait mention ?

A la lumière de ce qui est révélé dans le premier vêtement porté par l’homme, il n’est nullement  question de mode. Réfléchissons !  Adam et sa compagne Eve quittent tous deux le jardin mais surtout sont dans l’obligation de fuir la présence sainte de Dieu. Que se passe-t-il alors ?

Ils partent, recouverts de peaux sanguinolentes, mais je ne crois pas qu’ils les aient gardées sur eux.

 

Tous deux quittent ces peaux sanglantes qui les recouvrent et se lavent dans le premier point d’eau venu ;  mais  dans cette action de toilettage, ils ne savent pas que plus rien n’est pur dans le monde dans lequel ils pénètrent.

Aujourd’hui, un des « maître-mots » est pollution et nous lui attribuons bien des origines, mais nous omettons l’origine première qui est la chute de l’humain et sa déchéance accomplit dans la désobéissance.

 

L’habit ne fait pas le moine dit-on, et bien il en fut pareillement pour nos ancêtres qui se baignèrent dans l’eau polluée de leur péché, et s’ils changèrent de vêtements, ce n’est pas pour autant que nous avons changé quoi que ce soit dans nos vies.

 

Spirituellement parlant, le sang de l’agneau immolé avant le départ d’Egypte par Israël dont les murs furent recouverts( portes et linteaux) est l’image du sang de l’Agneau de Dieu immolé pour nous. Mais ce sang ne doit pas seulement couler sur le bois d’une croix, mais il doit nous revêtir ; il doit, semblable à ce que nous avons vu plus haut, être revêtus de vêtements sanglants, habillés de Christ de la tête aux pieds.

Mais si, pour une raison ou pour une autre, nous pensons, à un moment de notre vie, que nous sommes « salis » par ce vêtement sanglant, image du regret du monde,  nous pouvons avec assurance comprendre que nous avons lavé le sang qui était sur nous et la trace spirituelle du sacrifice de Yéshua est diluée dans l’eau polluée de ce monde. Et ce, si nous n’y prenons pas garde, jusqu’à sa complète disparition.

 

La pollution spirituelle du monde est représentée par les religions établies, les sectes, et ce qui est maintenant l’œcuménisme qui ne porte plus trace du sang versé pour nous. Dans ce qui se prépare actuellement dans l’arrivée des deux bêtes, du faux-témoin puis enfin de l’Antichrist,   nous avons changé nos vêtements qui sont maintenant étrangers aux regards de Dieu.

 

Sophonie 1:8 -  Or au jour du sacrifice de l'Éternel J'interviendrai contre les princes et les fils du roi, Contre tous ceux qui portent des vêtements étrangers.

Un seul vêtement nous va à merveille, c’est le sang qui a coulé sur la croix et qui nous a revêtus lorsque nous avons confessé notre péché. C’est ce vêtement-là qui nous attendra dans la salle des noces, c’est ce vêtement que porte le Seigneur de toute la terre lorsqu’il nous est décrit tel le cavalier dont le manteau est couleur de sang (Apocalypse 19/11).

 

Il est écrit : « il n’est pas bon que l’homme reste seul ; Je lui ferai une aide qui lui corresponde (Genèse 2/18 – traduction Darby).

Qui lui corresponde ! Ceci ne vous interpelle pas ?

Moi oui !

Notre Dieu, révélé omniscient, omniprésent et omnipotent détient en Lui toutes les révélations et connaissances dont nous partageons une graine noyée dans un dé à coudre.

Lorsque Dieu créa l’homme Adam, il savait  déjà la finalité de Son acte dans la création de la femme Eve.

Il les rend semblables l’un l’autre, non pas dans le domaine de la création physique (sinon il faudrait admettre que les homosexuels ont raison d’être) mais assortis, pareillement semblables. Ce ne sont pas des sosies, l’un est « Ish » et l’autre « Isha » c’est à dire masculin, homme (Ish) et l’autre féminin, femme (Isha). Pas de confusion aucune. Seul, un esprit aussi tordu que celui de Satan peut nous conduire dans cette déviance qui entraîne les pervertis sur le chemin de la perdition (sauf repentance véritable et abandon du péché bien sur).

 

Semblable à lui : pareillement pécheresse !

 

Si la femme pris le fruit premièrement, elle n’eut pas de mal à convaincre celui qui, déjà, était convaincu à cause de son avidité à savoir (si vous manger…)

Il faut arrêter de faire le jeu de Satan et de ces frères bien pensant qui  tels ces pharisiens hypocrites devraient,  en se regardant, ôter la poutre de leur œil.

Dieu n’a jamais relégué les femmes loin de Lui et si je m’en souviens, il est fait référence à celles-là qui dans la Bible, servent encore de modèle comme Déborah ou encore Anne entre autres, n’étant pas des cas isolés.

 

Je me souviens d’une polémique soulevée par des frères (eh oui !) en ce qui me concernais.

Ils se liguèrent tous ensemble et consultèrent d’autres frères qui bien sur, firent front commun contre moi, servante de Yéshua, et argumentèrent sur ce qui, justement, faisait l’objet du débat : pas de femmes prophètesses dans le Nouveau Testament ? . Que faut-il penser de tout cela Seigneur ?

Rien de plus que Toi tu n’en penses.

Toutes les femmes ne sont pas des prostituées, et même  parmi celles-ci, il y en a qui nous devanceront au Royaume de Dieu (Mathieu 21/31)

 

Si Dieu nous indique clairement : une aide semblable à lui, que faut-il comprendre ?

 

Bien des hommes sur la terre,  surtout au  sein des  communautés religieuses,  même  celles qui se proclament chrétiennes,  se sont fourvoyés dans un égarement inconditionnel de la femme sans âme.. L’Église n’a jamais dit que les femmes n’avaient pas d’âme, elle s’est surtout bien gardée de dire qu’elles en avaient une.
L’idée que la femme venait de l’homme (préséance oblige) impliquait un point épineux qui portait sur la question de savoir si le fait que la femme venant de l’homme et non de la terre avait ou non une âme.
Le problème n’a jamais été traité en concile, s’il y eut des discussions à ce sujet, elles le furent en bruit de couloir. On en parle encore aujourd’hui !

 

Si je me souviens des quolibets qui me furent adressés parce que femme, plus encore je me souviens des paroles dernières de mon époux avant de partir pour la patrie céleste  et son encouragement à  continuer de faire ce que le Seigneur me demandait de faire sans m’occuper de quoi que se soit d’autre, et sa main posée sur ma tête et recevoir ainsi sa bénédiction. Sachez qu'il lui fallut être éclairé par l'Esprit Saint pour découvrir et accepter, sans poser question,

la direction que le Seigneur me faisait prendre, même devant les exigences méchantes de ces "frères" qui, au jour de son baptème, lui prodiguèrent mille et un conseil, passant près de lui, et lui montrant une côte! Absurde! Abjecte!

 

Dans son plan, l’Eternel Dieu sait ce qu’il vient de faire en accomplissant l’acte de création humaine.

Pourquoi ? Pour le plaisir d’agir pour se révéler ?

Qu’est-ce qui se cache derrière cela ?

 

Parce que Satan est déjà chassé du ciel de gloire après avoir laissé son orgueil « démagogique » tisser la toile de son scénario. Dans ce « roman » qui n’a rien d’une fiction, le diable, puisque tel est son nom après sa chute, n’a qu’un seul désire : exécuter ses noirs dessins envers Dieu qu’il haït d’une haine extrême, et contrecarrer toute Son œuvre créatrice.

Alors il va tout mettre de son côté pour y parvenir, mais il oubliera dans sa hargne que Dieu est Dieu et qu’il est le Maître absolu de l’œuvre de Ses mains.

Donc notre Dieu va concrétiser Sa parole en lui donnant forme et vie. Yésha le verbe incarné, Dieu au milieu des hommes afin de ramener ceux-ci vers le Père céleste, et d’effacer ce qu’on nomme « péché originel ».

 

Il est un sujet que  nous n’aimons pas trop aborder parce qu’il nous « échappe » un peu. Nous aimons passer pour des puits de science dans la révélation complète et parfaite de Dieu ;   il nous est désagréable d’admettre que là, nous sommes un peu dans le brouillard.

 

Des dinosaures, des créatures abominables défiant l’imaginaire créatif de certains, et pourtant, il faut bien admettre que cela a été. Où alors, tel le « Candide » de toute bonne assemblée, je pose la question suivante : d’où viennent ces ossements et ces traces inscrites dans notre histoire humaine ?

Une erreur de Dieu ?

Mais alors, il y eut une création antérieure à celle-ci ?

L’Eglise parle d’une création pré-adamique et d’une autre poste-adamique. Avant Adam,  après Adam ?

 

Seigneur, Tu nous dis qu’un jour nous connaîtrons comme nous avons été connus, c’est-à-dire dans la perfection de ta connaissance qui nous sera ouverte. Oui, ce qui, à ce jour, est encore mystère deviendra révélation en Dieu seul, et seule, la vérité sera dévoilée.

 

Pourtant, en réfléchissant un peu, retrouvons-nous sur les lieux de la crucifixion. Qu’est-il écrit  dans Mathieu 27 /50 à 53 : que le ciel devint noir (les ténèbres se réjouissaient  puisque Satan pensait avoir enfin vu l’accomplissement de sa fantasmagorie), la terre trembla et les rochers se fendirent, beaucoup de  sépulcres des saints s’ouvrirent et ils ressuscitèrent, mais avant tout, le voile du Temple se déchira symboliquement depuis le haut jusqu’en bas, démontrant ainsi que dans l’accomplissement parfait de l’œuvre de Yéshua, tout était accomplit.

 

Alors pouvons-nous accepter, avec la même foi, et croire que lorsque le chérubin parfait, animateur de la louange devant le trône de l’Eternel Dieu, dont le nom était Lucifer, déchu et précipité sur la terre, créa sur celle-ci un mouvement de chaos qui fait dire : au commencement, la terre était informe et vide…Et Dieu dit ! .. Livre de la Genèse.

Dans le livre d’Ezékiel 28/14 à 16,   il y a une description parfaite de qui était cet archange Lucifer, ce qu’il devint par orgueil et ce qu’il advint de lui : « Tu étais un chérubin protecteur, aux ailes déployées; Je t'avais placé et tu étais sur la sainte montagne de Dieu; Tu marchais au milieu des pierres étincelantes.

Ezékiel 28:16  Par la grandeur de ton commerce Tu as été rempli de violence, et tu as péché; Je te précipite de la montagne de Dieu, Et je te fais disparaître,  chérubin protecteur, Du milieu des pierres étincelantes. »

 

Cette a action dans le concret a mena une réaction physique dans l’espace,  tout comme le tsunami de Décembre 2004 qui fit que l’axe orbital de la terre  subit une déviation infime qui fut confirmée par les scientifiques.

Mais comme nous avons une mémoire sélective pour la plus part, nous sommes oublieux de ce qui a été et ne connaissons plus que ce que nous voyons.

 

Les glaciers fondent, mais ils ont déjà fondu entre l’Ere glacière et la notre. Dieu est Dieu et Il est souverain. Tout est entre ses mains. Rien ne lui échappe, soyez-en assurés. Ne vous laissez pas entraîner par le courant de peur qui s'étale sous nos pieds et qui voudrait nous amener à penser que nous sommes oubliés de Dieu, ou pire encore, qu'il n'y a pas de Dieu.

 

Pouvons-nous aussi accepter, dans la même optique de foi,  penser que ceci est véritable lorsqu’il est dit, dans le livre de l’Apocalypse 12/12 : « C'est pourquoi réjouissez-vous, cieux, et vous qui habitez dans les cieux. Malheur à la  terre et à la mer! car le diable est descendu vers vous, animé d'une grande colère, sachant qu'il a peu de temps. »

Oui Satan est en très grande colère contre les hommes « Adam » d’aujourd’hui, mais que faut-il craindre en réalité, la colère du diable ou celle de Dieu ? 

 

Jean 3/36 -  Celui qui croit au Fils a la vie éternelle; celui qui ne croit pas au Fils ne verra point la vie, mais la colère  de Dieu demeure sur lui.

 

Romains 1/18 -  La colère de Dieu se révèle du ciel contre toute impiété et toute injustice des hommes qui retiennent injustement la vérité captive,

 

Ephésiens 5/6 -  Que personne ne vous séduise par de vains discours; car c'est à cause de ces choses que la colère de  Dieu vient sur les fils de la rébellion.

 

Colossiens 3/6  - C'est à cause de ces choses que la colère de Dieu vient sur les fils de la rébellion,

 

Apocalypse 14/19 -  Et l'ange jeta sa faucille sur la terre. Et il vendangea la vigne de la terre, et jeta la vendange dans la grande cuve de la  colère de Dieu.

 

Apocalypse 15/1 -  Puis je vis dans le ciel un autre signe, grand et admirable: sept anges, qui tenaient sept fléaux, les derniers, car par eux s'accomplit la  colère de Dieu.

 

Apocalypse 16/1 -  Et j'entendis une voix forte qui venait du temple, et qui disait aux sept anges: Allez, et versez sur la terre les sept coupes de la  colère de Dieu.

 

ADAM ! Réveille-toi !

 

Ton «ancêtre »  su reconnaître  qu’il était nu, et su aussi que cet état de nudité le mettait dans une situation peu banale.

Pourquoi ? Lorsque je lis dans le livre de la Genèse ce qui te concerne, il est dit que tu étais, ainsi que la femme, nu et tu n’en avais point de honte. Qui t’as appris que tu es nu ? QUI sinon celui qui avait tout à gagner que tu saches ta condition nouvelle de pécheur ? Lorsque l’Eternel te pose la question, ce n’est pas par ignorance de ce qui vient d'arriver, souviens-toi : omniscient! Ce qui doit découler de son interpellation est  de t'amener dans l'obligation de réfléchir  sur ton état nouveau de pécheur dont la sanction va être prononcée.

 

D’où te vint la honte, puisque tu ne connaissais pas ce sentiment, vivant dans un lieu de perfection ?

Quel était le facteur qui te fis  te cacher loin du Père Créateur ? La désobéissance !

Tu ne mangeras pas du fruit de cet arbre, fruit de la connaissance du bien et du mal, sinon  vous mourrez!

En Eden, il n’y avait pas de mal, il n’y avait pas de péché. Le péché fit son apparition dans la  consomation de la tentation et c’est alors que les yeux de l’être humain s’ouvrirent  à la vérité du mal venant contrebalancer la vérité du bien.(Livre de la Genèse). " Voici dit l’Eternel, l’homme est devenu comme l’un de nous, pour la connaissance du bien et du mal. Empêchons-le maintenant de prendre de « l’arbre de vie », d’en manger et de vivre éternellement.(Genèse 3) ».

Est-ce que l’homme dans le jardin devait mourir ? NON !  Il ne le devait pas parce qu’il était innocent. Une fois la désobéissance accomplit et ayant engendré du fruit de péché, l’homme, dorénavant devait passer par la mort physique, pour que s’inscrive dans nos vies l’œuvre du salut par la croix.

 

L’homme Adam se vêtit  premièrement de feuilles, mais cela n’eu pas l’agrément de l’Eternel qui tua et dépeça des animaux pour servir de vêtement à l’homme pécheur.

 

Ceci me fait penser à Abel et Caïn, et le sort réservé à chacune de leurs offrandes à Dieu.

Caïn offrit le fruit du travail de ses mains, et Dieu rejeta cette offrande, image de la satisfaction et de l’orgueil de l’homme,  tandis qu’Il recevait celle d’Abel, créant ainsi le précédent initial du premier assassinat. Pourquoi ? Parce que l’offrande d’Abel était la préfiguration du sacrifice de Christ, sang versé pour le rachat du pécheur.

Abel avait offert la victime de sang ! Une similitude entre l'action de l'homme et celle de Dieu : le sang fut versé afin de servir d'offrande d'une part, et de l'autre, afin de couvrir le péché, vision présente de la crucifixion lointaine.

 

Mais toi, l’Adam d’aujourd’hui, tu marche sans pudeur, étalant ta nudité au grand jour,  ne sais-tu pas ce que la Parole de Dieu te dit : tu es pauvre aveugle et nu de surcroît

Il n’y a plus de peaux sanglantes pour te couvrir ;  le seul sacrifice agréé par l’Eternel Dieu a été accomplit un jour jadis dans un lieu de folie est-il précisé.

Qu’attends - tu pour te recouvrir ?

 

Depuis lors, la femme est le réceptacle de la colère refoulée de l’homme, de toutes les générations depuis celle d’Adam jusqu’à ce jour. Et pourquoi tant de haine cachée ?

Pourquoi tant de ressentiment ? N’as-tu pas participé à ce crime ?

Parce qu’encore maintenant, il est bon d’avoir un exutoire qui permet de dire au coupable : je suis innocent, ce n’est pas moi, c’est la femme…Ce n’est pas moi, c’est le serpent…

Satan, ta marque est reconnaissable ; seuls, les aveugles spirituels se voilent la vérité.

Dieu à dit : Je vais lui faire une aide semblable à lui, parce qu’il ne doit pas demeurer seul, et toi, tu as divisé la première cellule humaine  créée par l’amour de Dieu.

Qu’as-tu gagné dans cette forfanterie ? D’être à jamais maudit par Dieu lui-même.

Tu as séduis la femme : elle t’écrasera la tête parce qu’en elle est l’image de l’Eglise purifiée et sanctifiée, pardonnée et relevée. Elle t’écrase la tête !

Tu as fais chuter l’homme : il retrouvera sa communion avec Dieu par l’intermédiaire de Yéshua.

 

Suite à cela, après la chute vint le rejet. Mais là encore, il faut savoir que l’homme, même pécheur, n’a pas été rejeté du cœur de Dieu, non pas. Mais c’est de devant Sa présence, parce qu’Il est saint et ne peut voir le péché. Dieu détourna son regard du Fils agonisant (Père ! Pourquoi M’as-tu abandonné ?)

Il détourne Son regard mais travaille activement à son salut par l’acceptation du don de Christ dans sa mort et sa résurrection.

 

Dieu avait dit au couple qu’il avait bénit : « soyez féconds, multipliez et remplissez la terre, et l’assujettissez. Et c’est alors qu’Adam connu Eve et ils engendrèrent…

 

Ces paroles étaient paroles prophétiques. Pourquoi ? Parce que Dieu sachant toutes choses, connaissait ce qui allait devenir et déjà ordonnait à ce couple de peupler LA TERRE.

Par-là, il faut voir comme Dieu et aller au - delà des frontières de l’Eden qui est  délimité si on en croit les explications géographiques de la bible.

 

C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et ils deviendront une seule chaire (Genèse 2).

Ne sont-ils pas déjà une seule chair (voici cette fois celle qui est os de mes os, et chair de ma chair – Genèse 2) ?

Si ! Ils le sont de manière charnelle, il faut maintenant qu’ils le deviennent de manière spirituelle.

Des deux, Je n’en ferais qu’un ! Amen ! Matthieu 19/6 - Ainsi ils ne sont plus deux, mais ils sont une seule chair. Que l'homme donc ne sépare pas ce que Dieu a joint.

Satan ! Tu as su créer l’inimitié entre l’homme et la femme, mais ta punition est éternelle, tandis que pour eux, s’ils abandonnent leurs voies pécheresses, ils retrouveront l’accès à la régénération et au pardon éternel.

Pas toi !

 

Maintenant, je veux aborder cette dimension mensongère qu’est le divorce ! (Aie ) !

 

Matthieu 19/8 -  Il leur répondit: C'est à cause de la dureté de votre coeur que Moïse vous a permis de répudier vos femmes; au commencement, il n'en était pas ainsi.

 

En étudiant la parole de Dieu, nous savons, dès le commencement, que le plan de Dieu passe par le rapprochement de l’homme et de la femme. Il nous le fait comprendre dès le livre de la Genèse.

Le mariage, en tant qu’institution, n’existait pas, mais un verbe résume la pensée divine : l’homme connu sa femmeLa sienne !

Nous revenons à ce qui est écrit plus haut : l’homme quittera son père et sa mère, s’attachera à sa femme et ils formeront une seule chair.

Une seule chair dans l’accomplissement de la connaissance sexuelle, une seule chair en procréant un humain, avec l’aide de Dieu.

Dans notre langage, nous avons « trafiqué » trop souvent le sens exact apporté au mot, et c’est ainsi qu’aujourd’hui, nous connaissons le prix du beurre et nous connaissons les mathématiques modernes.

Mais connaître bibliquement, c’est la révélation intime d’un individu qui va s’offrir corps et âme à un autre individu qui le fera pareillement.

C’est l’ultime don de soi à un être choisit et aimé avec lequel, laquelle, nous accepterons de créer, avec l’aide du Tout-Puissant, un homme nouveau, afin que jamais ne se rompe la race humaine.

 

Puis une officialisation, un mariage civique, un mariage religieux…. Et un divorce inscrit sur un acte officiel.

La République a officialisé le divorce, sans savoir que Dieu était déjà passé par-là en insistant bien sur le fait que c’est par la dureté du cœur humain que le divorce fut permis.

Mais Dieu dit aussi :Ephésiens 5/25 - Maris, aimez vos femmes comme Christ aime l’Eglise (l’épouse de l’Agneau)et s'est livré lui-même pour elle,

Colossiens 3/19 - Maris, aimez vos femmes, et ne vous aigrissez pas contre elles.

 

Aujourd’hui, il y a une mode nouvelle qui consiste à dire : je divorce parce que Dieu veut me donner un autre mari, une autre femme, un « compagnon, une compagne »… Dieu me permet de…

Je veux dire ceci : MENSONGE !

Dieu dit : que nul ne sépare ce que J’ai uni !

Marc 10/9 -  Que l'homme donc ne sépare pas ce que Dieu a joint.

1 Corinthiens 7/10 -  A ceux qui sont mariés, j'ordonne, non pas moi, mais le Seigneur, que la femme ne se sépare point de son mari

 

Toutefois, voici ce qui est aussi dit de la bouche du Dieu éternel :

1 Corinthiens 7/15 Si le non-croyant se sépare, qu'il se sépare; le frère ou la sœur ne sont pas liés dans ces cas-là. Dieu nous a appelés à vivre en paix.

Il est question du non-croyant.

Notre société est une société de consomation, nous vivons avec du consomable; lorsqu'il n'est plus à l'identique de l'acquisition, nous le jetons et nous recommencons. Les "chrétiens (?) font de même, alors la question posée est la suivane : Ou est l’obéissance à la parole divine ?

 

Chaque fois que l’on me parle d’un divorce « voulu » par Dieu, surtout au sein-même de l’église, je me révolte et je crie non ! Sinon, pourquoi serions-nous avertis des mauvais penchants de nos cœurs ?

Je me marie parce que Dieu m’a donné cet homme (cette femme) ! Merci Seigneur…

Ca ne va plus, je me sépare, je divorce parce que je me suis trompé(ée), ce n’était pas le plan de Dieu…

Ah bon !

Mensonge et duplicité de l’ennemi qui, pourtant, se sert, justement, des mauvais penchants de nos coeurs avides et tordus.

Le mariage est sacré, c’est l’union de deux êtres créés par Dieu, soucieux de voir ses enfants s’aimer et créer d’autres hommes. La famille est sacrée, c’est pourquoi même les chrétiens divorcent…

Ou est-il écrit que le mariage est facile et que vivre chaque jour dans ce monde est facile ? Mais il est écrit : mari, aime ta femme comme toi-même

 

Matthieu 5/31 et 32 -  Il a été dit: Que celui qui répudie sa femme lui donne une lettre de divorce. Mais moi, je vous dis: Quiconque répudie sa femme, sauf pour cause d'infidélité, l'expose à devenir adultère, et celui qui épouse une femme répudiée commet un adultère

 

Marc 10/2 à 12 -  Les Pharisiens l'abordèrent et, pour l'éprouver, lui demandèrent s'il est permis à un homme de répudier sa femme.

Moïse, dirent-ils, a permis d'écrire un acte de divorce et de répudier (sa femme).

Mais au commencement de la création, Dieu fit l'homme et la femme; c'est pourquoi l'homme quittera son père et sa mère, et s'attachera à sa femme,

Il leur dit: Quiconque répudie sa femme et en épouse une autre commet un adultère envers la première,

et si une femme répudie son mari et en épouse un autre, elle commet un adultère

 

Romains 7/2 et 3 -  Ainsi, une femme mariée est liée par la loi à son mari tant qu'il est vivant; mais si le mari meurt, elle est dégagée de la loi qui la liait à son mari.

Si donc, du vivant de son mari, elle devient la femme d'un autre homme, elle sera appelée adultère, mais si le mari meurt, elle est libérée de la loi: elle n'est donc pas adultère en devenant la femme d'un autre.
Je veux toutefois préciser que l'homme est logé à la même enseigne et qu'il n'est pas bon pour lui de penser autrement.

 

1 Corinthiens 5/1 -  On entend parler constamment d'inconduite parmi vous, et d'une inconduite telle qu'elle ne se rencontre pas même chez les païens; c'est au point que l'un de vous a la femme de son père.

 

1 Corinthiens 7/1à 7/15(Passons) à ce que vous m'avez écrit. Il est bon pour l'homme de ne pas toucher de femme.

Toutefois, à cause des occasions d'inconduite, que chacun ait sa femme, et que chaque femme ait son mari.

Que le mari rende à sa femme ce qu'il lui doit, et de même la femme à son mari.

La femme n'a pas autorité sur son propre corps, mais c'est le mari; et, pareillement, le mari n'a pas autorité sur son propre corps, mais c'est la femme.

A ceux qui sont mariés, j'ordonne--non pas moi, mais le Seigneur--que la femme ne se sépare pas de son mari; si elle est séparée, qu'elle demeure sans se marier ou qu'elle se réconcilie avec son mari, et que le mari ne répudie pas sa femme.

Aux autres, ce n'est pas le Seigneur, c'est moi qui dis: si un frère a une femme non-croyante, et qu'elle consente à habiter avec lui, qu'il ne la répudie pas; et si une femme a un mari non-croyant, et qu'il consente à habiter avec elle, qu'elle ne répudie pas son mari.

Car le mari non-croyant est sanctifié par la femme, et la femme non-croyante est sanctifiée par le frère, autrement, vos enfants seraient impurs, tandis qu'en fait ils sont saints.

Si le non-croyant se sépare, qu'il se sépare; le frère ou la sœur n'est pas lié en pareil cas. Dieu nous a appelés (à vivre) dans la paix.

 

Il y aurait encore beaucoup à dire mais on ne peut pas être plus explicite que la parole de vérité qui met le mensonge en lumière.

 

Satan n’en a pas finit de débiter ses mensonges et ses sornettes, et il se trouvera toujours une oreille prête à l’écouter parce que cela servira ses intérêts. Mais la parole est vivante, tranchante comme une lame à double tranchant dit la parole, séparant le vil du précieux, la vérité du mensonge.

 

Hébreux 4/12 -   Car la parole de Dieu est vivante et efficace, plus acérée qu'aucune épée à double tranchant ; elle pénètre jusqu'à la division de l'âme et de l'esprit, des jointures et des moelles; elle est juge des sentiments et des pensées du cœur.

 

Eglise ! Si tu veux voir reverdir ton Saron, si tu veux être prospère comme le souhaite Dieu le Père, agit de manière conforme à la parole et DEHORS LES MENTEURS, LES ADULTERES, LES IDOLATRES et LES HOMOSEXULES !

DEHORS LES VOLEURS, LES COLEREUX…

 

DEHORS LE PECHE ! Car le Maître revient très bientôt !

 

Proverbes 15/8 - Le sacrifice des méchants est en horreur à l'Eternel, Mais la prière des hommes droits lui est agréable.

 

.Romains 12/1 -  Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable

 

Ephésiens 5/2 -  "et marchez dans la charité, à l'exemple de Christ, qui nous a aimés, et qui s'est livré lui-même à Dieu pour nous comme une offrande et un sacrifice de bonne odeur"

 

Hébreux 10/26 -  Car, si nous péchons volontairement après avoir reçu la connaissance de la vérité, il ne reste plus de sacrifice pour les péchés,

 

Hébreux 13/15 -  Par lui, offrons sans cesse à Dieu un sacrifice de louange, c'est-à-dire le fruit de lèvres qui confessent son nom.

Shalom.

title

Click to add text, images, and other content

title

Click to add text, images, and other content