Hypothèses au sujet du donateur du vitrail de la Vierge de la Collégiale des Saints Pierre et Guidon à Anderlecht

J'effectue des recherches historiques au sujet de François de Busleyden (ca 1455-1502), précepteur de Philippe le Beau et un si pas son principal conseiller. A la vue de ces dernières, je peux avancer certaines hypothèses tendant à prouver que François de Busleyden serait le donateur du vitrail de la Vierge de la Collégiale des Saints Pierre et Guidon à Anderlecht. Vitrail, dont les spécialistes de l'art le datent du dernier quart du 15ème siècle.

I. François de Busleyden est élu chanoine de la 3ème prébende de Gaasbeeck à Anderlecht, le 20 juin 1490 à la place de Jean Pimentarius décédé le 24 mai de la même année.

II. Sur le vitrail, nous trouvons la présence de Saint-Servais. Nous pouvons y voir un rapport avec la principauté de Liège. Principauté où François de Busleyden y joue un certain rôle. Il est élu chanoine de la cathédrale Saint-Lambert le 26 juin 1483 par une grande partie du Chapitre réuni à Louvain suite aux événements qui se sont produits à Liège. Le 24 juillet 1483, il s'engage à payer un subside caritatif de 1568 florins pour sa nomination par bulles du pape Sixte IV comme procureur d'Antoine de Berghes abbé de Saint-Trond. Busleyden présente le 28 juillet de la même année une supplique où l'on apprend qu'il est pourvu des églises de Berghem et Oss au diocèse de Liège afin d'obtenir une diminution, des annates. Le cardinal Sclafenatus ayant résigné la prévôté à Liège en 1485, François de Busleyden obtient cette dignité après élection le 22 août 1485. La prévôté est la première dignité du Chapitre de la cathédrale Saint-Lambert. Prévôt de Liège titre par lequel François de Busleyden est couramment cité dans les textes et chroniques d'époque tel que celle de Jean Molinet. Jean de Hornes, prince évêque de Liège, le 8 février 1486 de Cologne où il avait rencontré Maximilien d'Autriche qui se rendait à Francfort avec son père l'empereur Frédéric de Habsbourg pour se faire élire Roi des Romains, prononce une excommunication contre les La Marck et une mise en interdit de la capitale de la principauté suite aux violences dont furent victimes trois prêtres de Maastricht et l'agression des demeures de certains chanoines le 19 juin 1485 mais aussi et surtout pour le pillage de l'abbaye de Saint-Trond dans la nuit de 19 au 20 janvier 1486 et dont l'abbé Antoine de Berghes fut ramené prisonnier à Liège et soumis à une rigoureuse captivité. Cette excommunication et mise en interdit est prise par Jean de Hornes sous les conseils de François de Busleyden, Simon de Sluis, Jean d'Eynatten et Gilles de Platea. Il est présent avec Englebert de Nassau et Charles de Vergier pour ce qui est des ambassadeurs de Maximilien d'Autriche avec ceux de Charles VIII, de Hermann de Hesse archevêque de Cologne, Guillaume IV duc de Julliers, les Hornes et les La Marck à Aix-la-Chapelle le 10 avril 1490 au traité de réconciliation entre le prince évêque et les La Marck. Le 24 avril, François de Busleyden reçoit des sept églises secondaires de Liège une certaine somme d'argent pour sa participation à ce traité. Le 30, les magistrats, villes et quartiers de Tongres, Saint-Trond, Looz et Hasselt au nom de tout le pays de Looz s'engagent à payer dans un délais de trois mois à Laurent du Blioul secrétaire du Roi des Romains la somme de 666 florins d'or à partager suivant des ordres d'Englebert de Nassau entre ceux qui sont intervenus dans les négociations de paix d'Aix-la-Chapelle. En juin 1492 à Malines, il est l'un des signataires avec le prévôt de Trèves de la rémission accordée aux Liégeois par Maximilien et Philippe le Beau. Le pardon est général à condition que la guerre ne recommence plus. La signature de François de Busleyden se retrouve aussi sur le diplôme du 8 août suivant au sujet de la neutralité liégeoise. En avril 1495, il représente le prince évêque de Liège à la Diète de Worms.

Saint Servais fut évêque de Tongres. Mais, il fut aussi un défenseur de l'orthodoxie. Il est présent au concile de Rimini en 359. Où, il défend avec énergie la foi catholique devant l'arianisme qui refusait le dogme de la Trinité. Il faut aussi remarquer que durant son séjour à Tolède en 1502, avec l'archiduc et sa cour, François de Busleyden réside à l'abbaye Santa Maria de Montesion à San Bernardo. Cette dernière a été fondée en 1426 par Martin de Vargas ancien hiéronymite devenu moine cistercien à Piedra. Celui-ci, fort de l'appui du pape Marin V et désireux de revenir à une observance plus stricte des principes fondateurs de l'Ordre de Cîteaux, quitte Piedra pour fonder, avec onze compagnons, l'abbaye de Montesion et créer la Congrégation Cistercienne de Castille. Il meurt emprisonner en 1446. Le pape Calixte III, reconnaît, en 1455, la congrégation à laquelle seules adhérent alors Montesion, Valbuena et La Sierra. Il faut attendre la fin du XVème siècle pour que la réforme, soutenue il faut le souligner par les Rois Catholiques, retrouve vigueur. François de Busleyden y meurt le 23 août 1502. Suivant ses dernières volontés, il est enterré dans l'église du monastère du Montesion dans une chapelle tenante au chœur. Il donne au monastère 2500 florins pour sa sépulture en albâtre et la couvrir d'un grand poêle de velours noir et de satin cramoisi. Il donne aussi 50 aulnes de velours pour les ornements liturgiques. Doit-on voir dans la présence de Saint Servais uniquement la Principauté de Liège ? Mais peut-être aussi les préoccupations d'un homme d'Eglise à un retour aux valeurs morales de l'Eglise comme s'est préoccupé la duchesse Marguerite d'York. Dans une ancienne chronique de la Chartreuse de Louvain, nous retrouvons inscrit: sur son conseil et avec son aide, beaucoup d'établissements religieux tant d'hommes que de femmes furent réformés. Marguerite d’York voue une dévotion particulière à Colette de Corbie grande réformatrice des moniales de l'ordre franciscain, à savoir les Clarisses. Elle a fait restaurer l'autorité des Noirs Sœurs à Louvain qui s'occupaient d'un grand hôpital fondé en 1080. La duchesse s'est également appliquée à réformer le clergé séculier. Elle s'est aussi préoccupée particulièrement de la réforme de l'ordre franciscain à Malines où elle résidait. Elle n'est pas étrangère à la désignation en 1480 comme supérieur des franciscains de Malines d'un religieux de grande autorité, Théodore de Munster. Il rétablit l'unité parmi ses frères qui pratiquèrent désormais une stricte observance.

François de Busleyden fut aussi un grand bienfaiteur vis à vis des Chartreux. En 1499, il fait un don à la Chartreuse de Scheut. Don, qui permet au prieur Mathias Tsergoosens d'acquérir certaines propriétés. Nous le retrouvons à la même époque comme donateur pour la construction de la cellule du prieur de la Chartreuse de Louvain. Parmi les autres donateurs, nous retrouvons entre autre Marguerite d’York, Nicolas de Rutter, membre de l’hôtel de Philippe le Beau et luxembourgeois comme Busleyden et futur évêque d’Arras.

III. Pour ce qui est de la présence de Saint Jérôme, nous ne devons pas y voir un saint patron mais le prendre pour ce qu'il est, c'est à dire, le patron des exégètes, des érudits, des philologues et des professeurs. Une chose est sûr, François de Busleyden a fréquenté l'université de Louvain en 1482. Il y est reçu comme maître ès arts. Il aurait aussi fréquenté les universités de Cologne, Dole, Paris et Pérouse où il y est reçu comme docteur dans les deux droits. Il est choisi par Maximilien d'Autriche et Marguerite d'York comme précepteur du jeune Philippe le Beau, fonction qu'il remplit de 1485 à 1495. Erasme compose un Panégyrique pour Philippe le Beau rentrant d'Espagne et le lit devant le prince le 6 janvier 1504. Il y écrit « Le genre d'homme que vos délices d'Altesse à avoir comme conseiller n'est abondement prouvé que par un seul nom, que de François de Busleyden, archevêque de Besançon, de mémoire bénie, qui était votre guide et mentor dans l'enfance et votre tuteur dans le bien, un homme naît entièrement pour la gloire et les choses les plus hautes, formé pour le servie de son pays, façonné pour l'ornement d'une cour princière, le don du Ciel, en fait, à conserver, pardonner et améliorer la grandeur de votre royaume. Il était certes à vous ce que Nestor était à Agamemnon etc. . Nous pouvons encore donner comme exemple une partie de son épitaphe qui se trouvait dans l’église de la Chartreuse de Louvain : « Je suis luxembourgeois pour la patrie, je suis d'une race illustre, la lumière sera ici plus claire par notre éclat. Le grand roi Philippe d'Autriche s'est réjoui de mon apprentissage. etc. » . Dans ces deux textes, nous pouvons souligner l’importance donnée au rôle de précepteur de François de Busleyden auprès de Philippe le Beau. Nous avons encore un manuscrit de Cicéron : Des Office datant de la fin du XVème siècle +/- 1488 et qui se trouve à El Escorial, Bibliotheca del Monasterio de San Lorenzo. Le tableau au verso du f° 1 représente François de Busleyden donnant la leçon à Philippe le Beau. On peut envisager que ce manuscrit a été offert par Busleyden à Philippe le Beau. François de Busleyden avait été élu prévôt de Saint-Donatien à Bruges le 23 décembre 1490. Où il y fonde une chapellenie dédiée justement à ce saint. Ce saint se retrouve également sur la pierre tombale d'Isabelle de Musset, sa mère, à Marville, département de la Meuse, France.

IV La partie centrale du vitrail représente la Vierge. François de Busleyden est l'un des promoteurs à la cour avec le Dominicain, Michel François de Lille, le confesseur de Philippe le Beau, de la dévotion à Notre Dame des Sept Douleurs en 1492. Il est membre dés sa fondation en 1498 de la confrérie de Notre Dame des Sept Douleurs en l'église Saint-Gery à Bruxelles.

Conclusion

J’ai soumis mes hypothèses à Mesdames Yvette Vanden Bemden, spécialiste belge du vitrail, et Isabelle Lecocq responsable du service d’étude du vitrail de l’IRPA à Bruxelles. Ces deux spécialistes m’ont vivement encouragé à publier ce texte car pour elles se sont les hypothèses les plus probantes.

Qu’elles reçoivent ici ma plus grande gratitude.

Retour aux hypothèses : cliquez ici

©Samuël Lucas

This site is hosted for FREE by Freewebs.com. Click here to get your own Free Website!