Hypothèses au sujet de l’orfèvre qui a réalisé le calice d’Uden

Pour ce qui est de l’orfèvre ayant réalisé ce calice, je crois avoir trouvé une piste. Dans l’inventaire de la vaisselle dressé après le décès de François de Busleyden, nous y retrouvons en plus des objets courrant, une image de Notre Dame bien ouvrée dorée couronnée et décorée de plusieurs perles et autres pierres précieuses pesant 3 marcs 5 onces et 10 deniers. Mais aussi cette indication qui a son importance, maître Liévin van Lathem son orfèvre reçoit 40 marcs de cendrée au prix de 11 livres 12 sols le marc soit 464 livres. A la vue de cette information, on peut légitiment penser que l’orfèvre qui a réalisé le calice offert par Busleyden à l’église de Schijndel soit Liévin van Lathem. Mais qui était ce van Lathem ? Il était le fils du peintre anversois Liévin van Lathem connu aussi sous Liévin d’Anvers décédé vers 1493. Le fils aîné de ce dernier, Jacques, fut aussi peintre. Nous retrouvons les deux frères dans l’ordonnance de 1496 au sujet de la constitution de l’hôtel de Philippe le Beau comme valets de chambre l’aîné comme peintre officiel de la cour et le second comme orfèvre et graveur de sceaux. Liévin van Lathem avait épousé Elisabeth Staes dont ils eurent un fils du prénom de Liévin et qui fut aussi orfèvre. Liévin avait conservé à Anvers, la propriété de la maison dite de Pennen, moitié de l’avoir héritée de ses parents et moitié par cession de son frère Jacques. Il est cité pour la première fois comme orfèvre de Philippe le Beau, à propos d’un joyau que ce prince voulait envoyer à « un certain personnage, dont il ne veut autre déclarations ici être faite ». Il exécuta ensuite des émaux sur des flacons et des pots d’argent que l’archiduc donna aux ambassadeurs du roi de France, en 1497 ; puis en 1499, un fourreau d’argent doré, magnifiquement émaillé pour y mettre l’épée que Philippe faisait porté devant lui lors de cérémonie. En 1501, il reçu des sommes importantes pour des pièces d’orfèvreries destinées aux deux capitaines et aux quarante et un archers de la garde et pour la vaisselle livrée à Philippe le Beau à l’occasion de son premier voyage en Espagne.

 

Retour aux hypothèses : cliquez ici

 

© Samuël Lucas

This site is hosted for FREE by Freewebs.com. Click here to get your own Free Website!