Documents provenant des Archives du Vatican au sujet François de Busleyden

Antonius abb. mon. s. Trudonis de Sancto Trudone o. s. Ben. Leod. dioc.: obtulit cam. ap. et collegio card. 1.568 fl. adc. et 5 serv. min. p. Franciscum de Busleyden can. eccl. Leod. pro serv. commun. ratione prov. s. d. 4.iul.83 (in margine: d. die Franciscus se oblig. vig. mandati in cam. ap. exhibiti p. Henricum ep. Camerac. et Ludovicum Toureti can. eccl. Camerac. ac Johannem Monissart litt. ap. script.) 24.iul.83 OS 84A 163v L 25 A 9 174r in RG aufnehmen?

Antoine, abbé de St. Trond à St. Trond, de l’ordre de St. Bénoît, diocèse de Liège, a payé à la chambre apostolique 1568 florins et cinq petits services (servicia minuta, des sommes modestes dûes au personnel de la chambre apost., pendant que les services communs sont partagés entre le pape et les cardinaux) au nom de FB, chanoine de l’église cathédrale de Liège ; il s’agit des services communs que FB doit payer à cause de sa provision du 4 juillet 1483. – En marge (du manuscrit) : ce 4 juillet 1483, FB s’est obligé par écrit  de payer ces sommes ; ce « mandatum » a été présenté à la chambre apostolique par Henri, évêque de Cambrai ; Louis Touret, chanoine de la cath. de Liège ; Jean Monissart, litterarum apostolicorum scriptor (c’est à dire, un fonctionnaire de la cour pontificale qui écrit les actes; peut-être qu’il s’agisse seulement d’une charge honoraire). – Regeste extrait des « obligationes et solutiones » (la série des comptes concernant le payement des services) et d’un registre (de la série dite Latérane)

Franciscus de Busleyden rect. par. eccl. de Arluno Trever. dioc.: de disp. ad quodcumque benef. o. s. Ben. aut Clun. vel Aug. seu cuiusvis alterius ord. reg. c. pot. cedendi commende ad vitam et c. derog. statut. d. ord. quod illius benef. n. commendari possint nisi cardinalibus et expresse profes. ord. 11.oct.78 S 774 27vs

FB, curé de l’église paroissiale de « Arluno » (Arlon ?), diocèse de Trèves, demande une dispense valable pour toute sa vie; veut qu’il puisse obtenir chaque prébende dans les ordres de S. Benoît, de Cluny, des Augustins et tous les autres, qu’il puisse résigner cette commende (?); qu’il soit exempté des statuts des ordres qui défendent que de tels bénéfices tombent en commende sauf s’il s’agit de cardinaux et de membres des dits ordres. 11 oct 1478. (FB essaie donc d’avoir une prébende en commende, c’est à dire, d’en recevoir les émoluments sans être obligé d’en accomplir les devoirs )

Franciscus de Busleyden cler. Trever.: de par. eccl. in Berthem Leod. dioc. (15 m. arg.) vac. p. o. Petri Ruysbuche attento quod in eventum assec. par. eccl. de Artterten Trever. dioc. (6 m. arg.) dimittere peractus est 19.oct.79 S 789 157vs

Supplique de FB, clerc du diocèse de Trèves: demande l’église paroissiale de Berthem, dioc. de Liège, vacante par la mort de Petrus Ruysbuche ; s’il recevra cette prébende, il doit résigner l’église paroissiale d’ «  Artterten », dioc. de Trèves. 19 oct 1479

Voir plus bas, 15 avril 1480

Bertrandus Hermanni de Marvilla presb. Trever. qui tunc actor nunc reus et possessor in par tibus contra Johannem Remich presb. Trever. dioc. tunc possessorem sup. can. et preb. eccl. s. Simeonis Trever. vac. p. o. Henrici Crepp quond. pape Pii II. fam. litig. referens quod d. Johannes quadam perp. vicar. in eccl. s. Paulini e. m. Trever. in recompensa iur. sui obtin. et deinde in manibus pape resign. et quod ipse de eosdem p. Lucam ep. Sibenicen. nunt. c. pot. legati de latere prov. fuit et deinde desup. coram aud. contra Franciscum de Busleyden litig.: de surrog. ad ius vel de prov. si neutri de eosdem (4 m. arg.) 14.oct.80 S 797 86rs

Supplique de Bertrand Hermanni de Marvilla, prêtre du diocèse de Trèves : 14 oct. 1480 (la supplique mentionne le procès de BH contre FB à cause de la prébende à S. Siméon à Trèves)

Franciscus de Busleyden qui actor litig. coram Johanne Prioris aud. contra Bertrandum Hermanni cler. et reum sup. can. et preb. colleg. eccl. s. Simeonis Trever. vac. p. o. Henrici Creppe quond. pape Pii II. fam. vel p. resign. Johannis Remich referens quod d. Bertrandus de eosdem p. Lucam ep. Sibenicen. ad ducem Burgundie c. pot. legati de latere nunt. de novo prov. fuit: de prov. si neutri de eosdem (24 l. T. p.) 4.decb.80 S 799 31vs

Supplique de FB: procès contre Bertrand Hermanni, clerc, à cause d’un canonicat avec prébende dans l’église collégiale de S. Siméon à Trèves, vacant à cause de la mort de Henri Creppe, ancien familier du pape Pie II, ou à cause de la résignation de Johannes Remich (c’est à dire qu’il n’est pas clair pourquoi la prébende est vacante, soit à cause de la mort de l’ancien possesseur, soit par la résignation de JR qui évidemment prétendait avoir des droits sur la prébende après la mort de HC); FB réfère que Bertrand Hermanni a reçu une nouvelle provision par Lucas, évêque de Sebenico (?), légat du pape auprès du duc de Bourgogne ; FB demande de recevoir une provision qui serait valable si aucun des autres prétendants recevra la prébende. - 4 dec. 1480.

Bernardus Beneken reus et possessor referens quod litig. coram Gaspare de Theramo aud. et scolast. Wratislav. in Urbe resid. contra Franciscum de Busleyde actorem sup. par. eccl. in Croma Trever. dioc. (10 m. arg.) et quod d. Franciscus resign.: de surrog. ad ius d. Francisci 29.apr.79 S 781 184r

Supplique de Bernard Beneken : est accusé par FB en cour de Rome ; le juge est G. de T., écolâtre de Breslau; FB a resigné des droits qu’il prétendait avoir à l’église paroissiale de Croma dans le diocèse de Trèves ; BB demande qu’on lui cède les droits que FB possédait. 29 avril 1479.

Nicolaus Albi cler. Meten. in art. mag.: de par. eccl. de Atterten. Trever. dioc. (4 m. arg.) vacat. p. assec. par. eccl. de Os et Verthem Leod. dioc. certo modo vac. p. Franciscum de Busleydem presb. Trever. dioc. 15.apr.80 S 796 21v

Supplique de Nicolas Albi, clerc du diocèse de Metz, maître-ès-arts: veut avoir l’église de « Atteren » que FB a résigné parce qu’il a reçu celle de « Os et Verthem ». 15 avril 1480

Voir plus haut, 19 oct 1479 : FB a donc reçu l’église qu’il a voulu

Franciscus de Busleiden can. eccl. Leod. decr. doct.: alt. port. c. clausula ante diem etiam in temp. interd. auct. ord. impositi in presentia fam. et domesticorum suorum et lic. dicendi horas can. iuxta morem R. E. c. socio, Gratis 4.iun.83 V 676 446rs

Extrait d’un registre de la série dite Vaticane : le pape attribue à FB, chanoine de la cath de Liège, Dr.decr., le droit d’utiliser un autel portatif, d’y célébrer la messe avant la levée du soleil, même au temps d’interdit pourvu que celui-ci est ordonné par l’ordinaire (l’évêque du diocèse), avec sa « familia » et ses domestiques ; et de dire ses heures selon le coutûme de l’Eglise de Rome avec un « socius » (un autre prêtre). Ce mandat papal est gratuit. 4 juin 1483.

à noter :

La supplique n’est qu’une prière ; donc l’existence d’une supplique ne signifie pas que celui qui a posé cette prière a eu du succès. Par contre, les registres (dont les séries portent des noms de Registres Vaticans ou Latérans) rassemblent les actes issus par le pape, en général, en conséquence d’une supplique acceptée. Or, cela ne signifie pas nécessairement que le prétendant a pu faire valoir ses droits.

En somme, vous avez trouvé des mentions assez intéressantes concernant les prébendes de Busleyden. Les procès sont tout à fait normal ; cela se passe quand on essaie de « chasser » des bénéfices à Rome. D’autres poursuivent le même but, parfois leurs actions s’entrecroisent.

Très intéressant : le plan de se faire octroyer une prébende « in commendam », ce qui est très à la mode, parce que lucratif, mais ce sont surtout les cardinaux et quelques évêques qui profitent de cette pratique. FB croit évidemment que de hautes personnages lui aideront à recevoir en effet une telle commende.

Les personnes mentionnées méritent parfois l’attention. Ainsi, Henri, évêque de Cambrai ; Louis Touret, chanoine de la cathédrale de Liège ; Jean Monissart ne sont pas mentionnés par hasard ; plutôt, ce sont des amis ou des alliés de FB – et évidemment FB, à l’âge de seulement 25 ans, peut déjà compter sur le soutien de l’évêque Henri (de Bergues). Parfois, en poursuivant la carrière ecclésiastique de tels personnages dans le Repertorium, on découvre de larges réseaux d’alliances. Par exemple, il est très bien possible que Henri Creppe, ancien familier de Pie II, avait agi en tant qu’agent pour des ecclésiastiques de Trèves, voire des Pays-Bas.

Je tiens à remercier Madame le Docteur Kerstin Rahn du Deutsche Historische Institut de Rome de m'avoir fourni ces renseignements et à Monieur le Professeur Malte Prietzel de m'en avoir fait la traduction et de m'avoir donné ses remarques.

Retour à l'index : cliquez ici

 

 

This site is hosted for FREE by Freewebs.com. Click here to get your own Free Website!